Montpellier : ivre et drogué au LSD, il roulait à contresens

Un Montpelliérain de 30 ans a été interpellé dimanche, vers 7h10, sur l’avenue de la Liberté -la voie rapide très fréquentée qui relie Port Marianne/Près d’Arènes à la Mosson-, alors qu’il roulait à contresens.

Le trentenaire s’est retrouvée en face d’un conducteur qui a réussi à freiner pile pour éviter la collision frontale. Alors que les deux véhicules étaient immobilisés, l’automobiliste qui n’était pas en infraction est descendu pour venir demander des comptes au chauffard, lequel s’est défendu. Une bagarre s’en est suivie.

Un policier hors service

Une violente rixe vite stoppée grâce à l’intervention d’un policier de la Sécurité publique qui, finissant son travail de nuit à la sûreté départementale de l’Hérault, à l’hôtel de police et qui regagnait son domicile, a été témoin des violences réciproques. Le chauffard a été interpellé par des policiers appelés sur les lieux.

Dans son véhicule, une Peugeot 206, les policiers ont saisi de la drogue, des champignons hallucinogènes, des buvards de LSD et 480 euros.

116 buvards de LSD retrouvés

Avant d’être placé en garde à vue, le trentenaire a passé plusieurs heures en cellule de dégrisement et pour cause : il avait 2,50 grammes d’alcool par litre de sang au moment de son arrestation. Et il circulait sous LSD. Dès qu’il a repris ses esprits, il a assisté à la perquisition de son domicile. Une « descente » qui a permis aux enquêteurs de mettre la main sur 116 buvards de LSD, 52 grammes de résine de cannabis et des cachets d’ecstasy.

Soupçonné d’être un dealer par les policiers de la brigade des « stups » de la sûreté départementale de l’Hérault, le trentenaire a nié les faits, expliquant être un toxicomane lourd au quotidien. Il a été déféré ce soir au parquet de Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *