Hérault-Gard : des sapeurs-pompiers en renfort en Suède

La France vient en aide à la Suède, aux prises avec d’importants incendies qui de forêts. Trois avions de la Sécurité civile, dont deux bombardiers d’eau Canadair, se sont envolés vendredi de Nîmes, en direction de la Scandinavie. D’autres renforts partent ce dimanche, dont des sapeurs-pompiers spécialisés de l’Hérault et du Gard, pur la Sweden.

Le détachement est composé de 60 hommes et femmes, 50% de pompiers des Sdis du Sud de la France et à 50% de sapeurs sauveteurs des Unités d’instruction et d’intervention de la Sécurité civile -UIISC-, dont celle de Brignoles, dans le Var, tous spécialistes de haut niveau dans la lutte contre les feux de forêt.

Parmi eux, figure le commandant Aurélien Manenc, pompier professionnel au Sdis 34 qui commande la compagnie du Lodévois, spécialisé dans le domaine des feux tactiques. « Cet officier est engagé demain au sein de ce détachement à la demande de la direction générale de la Sécurité civile et de gestion des crises, la DGSCGC, ainsi que du centre zonal de coordination de la Sécurité civile pour une mission d’appui au profit de la Suède. Sa mission devrait durer de 7 à 15 jours », indique le Sdis 34, ce soir.

Maire de Lunas

Le commandant Aurélien Manenc est le maire de la commune de Lunas, dans le Lodévois, où il est également le chef du centre de secours. Les Sdis du Sud ne seront pas dégarnis, il reste des moyens importants en hommes et en matériel disponibles 24 heures sur 24 en cas de départs de feux nécessitant l’engagement de gros moyens.

Il reste également des bombardiers d’eau en nombre suffisant sur la base de la Sécurité civile de Nîmes-Garons pour renforcer les moyens terrestres ici;

Ce détachement français va rejoindre les effectifs déjà sur place : trois avions de la Sécurité civile, dont deux bombardiers d’eau Canadair, ont décollé ce jeudi matin de leur base de Nîmes en direction de la Suède. Après un arrêt aux Pays-Bas pour se ravitailler, ils se sont posés sur l’aérodrome d’Örebro, à 150 km à l’ouest de Stockholm . Dès hier, la Sécurité civile annonçait ce déploiement sur son fil Twitter.

Le commandant Aurélien Manenc.
Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

2 CL415 et un beech 200 de @SecCivileFrance se rendont en afin de venir renforcer les dispositifs luttant contre les importants qui sévissent dans le pays

Le détachement français comprend ce samedi, avant l’arrivée des renforts terrestres, dix pilotes, deux sapeurs-pompiers et quatre mécaniciens, précise la direction générale de la Sécurité civile. La durée prévue de la mission est d’une semaine. Le Beech 200 servira à des missions d’investigation, de reconnaissance à vue des feux et de PC volant.

La Suède manque de moyens pour lutter contre les feux de forêt. Stockholm a déclenché le Mécanisme européen de protection civile afin d’obtenir des renforts en hommes et en matériels, notamment des bombardiers d’eau. Deux avions italiens bombardiers d’eau ainsi que six hélicoptères norvégiens ont déjà été envoyés dans le centre du pays, gravement touché, a annoncé l’Agence suédoise de la sécurité civile MSB.

44 foyers d’incendie

De multiples feux de forêts, nourris par la sécheresse, font rage depuis mercredi à travers la Suède. Les autorités, qui combattent actuellement 44 foyers d’incendie, ont émis des ordres d’évacuation pour les habitants des zones à risque, notamment dans les provinces centrales de Gävleborg, Jämtland et Dalécarlie. Pour l’heure, aucune victime n’est à déplorer.

Des feux ont également été repérés en Laponie suédoise, au-dessus du cercle polaire. Dans la périphérie de la ville de Jökkmokk, destination prisée par les touristes en hiver et située sur le cercle polaire, cinq incendies ont été recensés.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *