Montpellier : la Métropole lance sa « Full Demat »

Philippe Saurel, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, a lancé le 3 juillet dernier la politique « Full Demat » de la collectivité… Où la disparition programmée du papier au profit des documents numériques. Un enjeu important pour la collectivité qui, en se modernisant, va gagner en efficience et économiser l’argent public.

La Full Demat, ou dématérialisation totale, doit permettre à la 3M de dématérialiser une majeure partie de la paperasse (borderaux, les pièces justificatives, commande publique, mais aussi généralisation de la signature et de l’archivage électronique), transformée en langage numérique… Pour la métropole montpelliéraine, qui se veut précurseur dans ce domaine, il s’agit également, en revoyant et modernisant tous les process via le numérique,
de réaliser des économies et des gains de productivité pour les services.

Une évolution pour l’administration

Les avantages de la Full Demat, en effet, sont annoncés comme nombreux : zéro papier, suppression des coûts d’impression et d’affranchissement, accélération du traitement administratif, réduction des délais de paiement aux entreprises avec objectif de paiement à 20 jours à horizon 2020, mais aussi sécurisation et intégrité des données… Enfin, cette démarche, via la signature avec les services de l’Etat, enclenche également un nouveau fonctionnement « dont l’objectif principal est d’améliorer la lisibilité des budgets en détaillant la gestion et le suivi des grandes opérations d’investissement engagées sur notre territoire », précise Philippe Saurel : « Cela se traduira par la généralisation de la gestion en autorisation de programme et crédit de paiement (APCP), et par une gestion active, transparente et responsable de la dette ».

60 000 € par an économisés

« Ces nouveaux dispositifs viennent ainsi compléter plusieurs choses : la dématérialisation financière de la Ville lancée le 2 février 2016 », poursuit l’élu : « mais aussi l’expérimentation de la certification des comptes de la Ville signée avec le Premier Président de la Cour des Comptes le 6 avril 2017, et le contrat financier signé avec l’Etat le 23 mai dernier ». La Ville de Montpellier a déjà montré l’exemple avec 55 000 écritures dématérialisées et un objectif de les 68 000 écritures annuelles pour la Métropole.

« La Full Demat va se traduire par une économie de papier et d’affranchissement des échanges de l’ordre de 60 000 euros par an »

« La Full Demat va se traduire par une économie de papier et d’affranchissement des échanges de l’ordre de 60 000 euros par an », précise Philippe Saurel. L’élu a confirmé que la Full Demat doit aussi favoriser le développement de plusieurs services, comme le déploiement des moyens modernes de paiement (prélèvement automatique) dans toutes les régies de la Ville…

Sur la photo : Philippe Saurel, entouré de Samuel Barreault, Directeur Départemental des Finances Publiques de l’Hérault ; d’Etienne Duvivier, Sous-directeur en charge de la Gestion comptable et financière des collectivités locales ; de Béatrice Blanes, Trésorière Municipale, et de Max Lévita, 1er Adjoint Ville de Montpellier et Vice-Président délégué aux Finances de la métropole, signe les conventions de services comptables et financiers entre la Ville, la Métropole et la Direction Générale des Finances Publiques… La dématérialisation financière de Montpellier Méditerranée Métropole est lancée.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *