ICM : une première en France avec Onco Safety

D’après l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament, l’étape d’administration serait la source de 40% des erreurs médicamenteuses. L’ICM a innové pour trouver la parade : avec le système « Onco Safety », l’établissement montpelliérain devient le 1er centre anti-cancer en France à mettre en place un système totalement informatisé qui sécurise l’administration des chimiothérapies.

Il s’appelle « Onco Safety », et ses (heureux) parents sont l’ICM de Montpellier et le groupe international B. Braun, l’un des leaders mondiaux des technologies médicales innovantes (60 000 collaborateurs, 6,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires et un résultat net réinvesti à 95% dans la R&D).

Informatique et code-barres

Onco Safety est fruit d’une étroite collaboration entre le département de Pharmacie de l’ICM, coordonné par le Docteur Frédéric Pinguet, et le groupe international. Ce dispositif médical informatisé innovant a été pensé pour permettre aux soignants de valider, par simple lecture informatique de code-barres, l’identité du patient, de respecter l’ordre d’administration du médicament validé, de programmer de façon automatisée les débits de perfusion qui peuvent impacter la toxicité et l’efficacité du traitement… Le développement local de ce dispositif innovant s’inscrit dans le plan 2015-2020 doté pour la France d’une enveloppe de 200 M€ pour améliorer la production, l’innovation et les services apportés aux établissements de santé et aux patients.

Un outil de sécurisation

« En France, les étapes de prescription et de préparation du médicament sont déjà encadrées, grâce notamment à l’informatisation et à la robotisation, mais l’étape de l’administration restait jusqu’à présent principalement manuelle », explique Marc Ychou, le directeur général de l’ICM : « De fait, les personnels soignants ne disposaient pas encore d’outils pour les accompagner dans l’administration du médicament… D’où la création de Onco Safety, un véritable outil de sécurisation désormais au service des équipes soignantes ».

Le système Onco Safety permet également d’améliorer l’organisation du travail et de réinvestir la relation avec le patient


Une organisation plus efficiente

Le système a également été pensé pour collecter automatiquement les données sur les modalités d’administration, évitant ainsi aux infirmières de longues saisies manuelles: « L’organisation est aujourd’hui plus efficiente grâce à l’outil de supervision qui rend visible, en temps réel, l’état d’avancée des traitements dans chaque chambre », observe Cédric Guillaumon, Directeur des Soins et des Services Médico-Techniques de l’ICM : « De plus, on remarque que ces performances permettent en outre aux équipes soignantes de réinvestir la relation avec le patient ».

L’ICM, 1er en France

« A l’ICM, compte tenu du caractère particulièrement sensible des chimiothérapies, nous n’avons pas le droit à l’erreur », complète Sylvain Poujol, pharmacien: « Avec le développement d’Onco Safety, nous avons développé la 1ère solution innovante française qui sécurise la phase particulièrement sensible de l’administration ». L’ICM devient donc le 1er établissement français à sécuriser totalement le circuit du médicament en Oncologie, de la prescription à l’administration médicamenteuse. « D’autres établissements de santé, attirés par la valeur ajoutée d’un tel dispositif, ont déjà pris rendez-vous à Montpellier pour venir le découvrir », annonce le professeur Ychou.

L’ICM en chiffres
L’ICM fait partie des 18 CLCC du réseau Unicancer.
Plus de 30 600 patients reçus en 2017
1 003 salariés dont 118 médecins
70 personnes dédiées à la recherche clinique et translationnelle
17 équipes de recherche mixtes (Inserm/ICM/UM1).
161 lits en hospitalisation complète, 36 en hospitalisation de jour, 12 en chirurgie ambulatoire

B. Braun en chiffres
« Nous sommes fiers d’avoir collaboré avec l’Institut du Cancer de Montpellier pour développer la première solution permettant une administration sécurisée des médicaments en oncologie », commente Sylvie Vanheerswynghels, membre du Comité Exécutif de B. Braun France, un groupe familial non coté en Bourse.
Dans le monde :
60 000 collaborateurs, 6,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires
En France :
2 000 employés
5 sites industriels promouvant le « Made in France »
1er employeur des technologies médicales en France
80% de la production pour l’exportation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *