Montpellier Danse : avec 35’000 spectateurs, le 38ème festival a cartonné

La direction de Montpellier Danse a présenté vendredi, le bilan du festival estival qui se termine ce dimanche 8 juillet. Pour Jean-Paul Montanari, l’édition 2018 est un franc succès : le 38ème festival intègre le Top 5 des festivals Montpellier Danse qui ont généré le plus de recettes. « Mais comme l’argent ne fait pas tout », le directeur général de Montpellier Danse a aussi évoqué l’édition 2019 déjà bien avancée.

C’est le nouveau président de Montpellier Danse, l’élu régional Patrick Malavieille, qui a pris le premier la parole ce vendredi dans le jardin de l’Agora, la « maison de la danse » montpelliéraine : « Je suis très satisfait de ce 38ème festival Montpellier Danse, et je félicite toute l’équipe pour cette programmation extrêmement large et fournie. Je souligne à quel point il est vital, à Montpellier et en région, d’avoir une manifestation de cette ampleur, de cette qualité, et qui assure un rayonnement international au territoire ». 

Un 38ème festival réussi

Pour l’avenir, l’élu et président du grand festival estival montpelliérain se veut rassurant : « Montpellier Danse est l’exemple et surtout la preuve qu’il faut oser la culture. La culture ne peut pas être juste un variable d’ajustement dans les comptes des collectivités… Il y a une dimension sociale et humaine dans culture qui n’a pas de prix, même si la culture a un coût. Nous continuerons à accompagner cet événement ».

Même position pour Bernard Travier, vice-président de la métropole et principal soutien financier de Montpellier Danse : 1,5 M€ sur les 3,5 M€ pour la saison régulière et le festival : « Nous partageons la même vision sur le rôle de la culture. Effectivement, même si on constate dans le pays un retrait financier dans beaucoup de grands festivals, la métropole de Montpellier a maintenu son engagement. Cette 38ème édition a donné pleinement satisfaction. Je n’ai pas de sujet d’inquiétude particulier ! »

Akram Khan, l’une des grandes affiches de ce 38ème festival Montpellier Danse a rempli le Corum

27 spectacles et 35’000 spectateurs

Jean-Paul Montanari est revenu sur les chiffres de ce 38ème festival : « En effet, il n’y a pas de raison de s’inquiéter, Bernard », glisse-t-il à l’élu métropolitain : « Avec 27 spectacles différents, 35’000 spectateurs pour 24’000 billets vendus et un taux de fréquentation de 95%, le 38ème festival Montpellier Danse a réalisé 450’000 € de recettes. Cette édition 2018 intègre le Top 5 des festivals qui ont attiré le plus de public ».

À ces chiffres, il faut aussi ajouter les 10’000 personnes qui ont assisté aux 47 évènements gratuits proposés par le festival dans 11 villes de la métropole. Bilan final : cette 38ème édition a donc drainé 45’000 visiteurs.

16 créations présentées au festival

Coté scène, le public montpelliérain a vu défiler 12 chorégraphes et danseurs venus de 12 pays : Allemagne, France, Belgique, Brésil, Canada, Cap-Vert, Espagne, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Iran, Israël, Pays-Bas. Ces artistes ont offert 27 spectacles, dont 16 créations ou 1eres en France : « Nous sommes très heureux et surtout vraiment satisfait des résultats de ce 38ème festival au cours duquel, fidèle à nos valeurs, nous avons su favoriser et mettre en valeur la création… On peut dire aujourd’hui que Montpellier Danse et l’un des plus grands festivals de danse en Europe ».

Jacopo Godani, une grande ouverture pour l’édition 2018 du festival montpelliérain

Le festival 2019 sur les trails

S’il n’a pas trop souhaité se soumettre au jeu du « bilan artistique », l’incontournable directeur de Montpellier Danse a préféré évoqué le 39ème festival. Avec des nouveautés géographiques : « L’an prochain, nous intégrerons parmi les sites d’accueil du festival la salle du Kiasma et le théâtre Jean-Claude Carrière », annone Jean-Paul Montanari qui lève un coin du voile également sur la programmation : « En 2019, le festival rendra hommage à Merce Cuningham. On vous prépare quelques surprises… L’ouverture du festival sera assurée par la dernière création de Christian Rizzo, « une maison », au théâtre Jean-Claude Carrière… Et puis, petite indiscrétion : ce sera le retour de William Forsythe avec deux nouvelles pièces. Il a déjà choisi Opéra Comédie ! Et j’ai déjà évoqué tout à l’heure notre volonté de revoir Anne Teresa De Keersmaeker. Et aussi Boris Charmatz ».

>> Petit coup d’oeil sur la saison régulière…
Jean-Paul Montanari a aussi lâché quelques confidences sur la programmation sur la saison régulière de Montpellier Danse, qui sera présentée début octobre : on devrait retrouver François Chaignaud, Maguy Marin et, en décembre, un habitué du Corum, Mourad Merzouki…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *