Prévention des feux de forêt : pensez à débroussailler

Chaque année, les incendies ravagent des milliers d’hectares de forêt en France. Depuis ces derniers jours, des feux de végétation mobilisent les sapeurs-pompiers de l’Hérault, des feux qui n’ont pas dépassé un hectare. En prévention, le débroussaillage des terrains est parfois obligatoire. L’objectif est d’enrayer la propagation des feux, protéger les habitations et faciliter l’action des pompiers. Rappel des règles élémentaires, alors que le Sdis de l’Hérault lance sa campagne des feux de forêt ce lundi matin près du col de la Tortue, dans le massif de la Gardiole.

Le débroussaillage permet de limiter le combustible dont le feu pourrait se nourrir. Si vous habitez en bordure de forêt, il est important de bien entretenir votre terrain en élaguant vos arbres et arbustes, puis en éliminant vos déchets végétaux (branchages morts ou coupés, résidus de tonte, etc.). Les feuilles mortes et les aiguilles de pin tombées au sol sont également à ratisser : elles brûlent très facilement et permettent au feu de se propager à grande vitesse.

Un terrain net facilite le travail des pompiers

Débroussailler les terrains permet également de mieux protéger vos biens et votre habitation. En cas de feu de forêt proche, cela permet de freiner au maximum son avancée vers votre maison et de diminuer son intensité. De plus, un terrain net facilite le travail des pompiers : en cas d’incendie, ils peuvent plus facilement accéder au sinistre et lutter plus efficacement contre l’incendie.

Dans certaines zones où les incendies sont nombreux, débroussailler autour de son domicile est une obligation, notamment dans les régions Nouvelle-Aquitaine, Corse, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, et les départements de l’Ardèche et de la Drôme.

Pour savoir si vous êtes concernés par cette obligation et pour obtenir tous les renseignements utiles, rendez-vous dans votre mairie ou dans la caserne de pompiers la plus proche.

Le débroussaillement réglementaire concerne les propriétaires de terrains, de constructions et d’installations situés à l’intérieur et à moins de 200 mètres de bois, forêts, plantations, reboisements, landes, garrigues ou maquis. L’obligation de débroussailler et le maintien en l’état débroussaillé sont définis par les articles L134-6 et suivants du Code forestier.

Débroussaillement, les sept traitements indispensables

Sur un terrain parfaitement débroussaillé, le feu passe sans grand dommage et l’intervention des sapeurs-pompiers peut être alors concentrée sur d’autres secteurs stratégiques pour la lutte active contre l’incendie.

Debroussaillement arbres et branches
1. Supprimer tous les arbres et les branches à moins de 3 mètres de l’aplomb des murs de façade des maisons, c’est mettre votre habitation à bonne distance de la végétation. Les haies doivent subir le même traitement.
Debroussaillement arbres morts
2. Éliminer les arbres morts ou dépérissants. Un peuplement trop dense avec des arbres trop proches les uns des autres est souvent synonyme de mortalité importante et d’un état sanitaire médiocre.
Debroussaillement élaguer les arbres
3. Élaguer les arbres. Supprimer toutes les branches basses (souvent mortes) situées à moins de 3 mètres du sol (2 mètres dans certains départements).
Debroussaillement espace entre les arbres
4. Laisser au moins 3 mètres entre chaque houppier des arbres dans la zone des 50 mètres, c’est limiter les dangers d’un feu de cime très puissant et toujours très destructeur (2 mètres dans certains départements).
Debroussaillement et arbustes
5. Supprimer tous les arbustes sous les arbres à conserver est vivement conseillé. D’une manière générale, arbres et arbustes ne doivent pas occuper plus d’un tiers de la surface à débroussailler.
Debroussaillement et litière sèche
6. Ôter la litière sèche (surtout dans les pinèdes) dans un rayon de 10 m autour de la maison.
Debroussaillement et plantes inflammables
7. Supprimer les plantes décoratives très inflammables qui courent sur les façades ou les talus proches de la maison. Vous devez être particulièrement vigilant sur les végétaux placés près des ouvertures ou des éléments de charpente apparente.

>> Un guide pratique : www.prevention-incendie-foret.com

3 Comments

  1. c’est ca mais mais bien sur !! dans ce pays de merde il faut bosser pour l’etat et en plus se faire sodomiser par l’etat !! chacun sa merde les pompiers sont la pour nettoyer et on les paient donc je ne trie pas mes poubelles car je paye deux fois je ne debroussaille pas car encore deux fois et je chie sur le pays trois fois

  2. La majorité des pompiers qui interviennent sont des volontaires. Très largement sous payé au vu de l’investissement personnel. Donc avant de tenir ces propos réfléchissez un peu..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *