Montpellier : une équipe public-privé donne le coup d’envoi du stade Louis Nicollin

Philippe Saurel, président de la métropole, Laurent Nicollin, président du MHSC, Olivier Nicollin, PDG du groupe Nicollin et Christophe Perez, directeur général de la Serm et de la SA3M, ont présenté dans les grandes lignes le projet développé avec le stade Louis Nicollin. L’équipement, au coeur d’un complexe sportif comprenant également un palais des sports, sera un lieu de vie et d’économie à part entière du quartier Cambacérès avec notamment un musée autour de la collection d’objets liés au sport de l’emblématique créateur du club de foot.

« C’est un vrai projet qui vient s’installer sur le quartier qui représente le Montpellier de demain » selon Philippe Saurel. C’est également un acte important pour Olivier Nicollin : « C’est un projet qui va être structurant pour le club mais où nous, famille Nicollin, grâce à la volonté du président, on va investir dans la ville d’une autre manière que l’on pouvait faire habituellement avec le foot. On en est très fiers ».

La première pierre sera posée le jour du premier match de la coupe du Monde de football féminin en 2019, pour une ouverture à la saison 2022-2023. Le coût de sa construction est estimé à 150 M€ financé en grande partie par le groupe Nicollin et le MHSC.

Bien plus qu’un terrain de football

« Le stade sera d’une capacité voisine de 30 000 places. Cela veut dire entre 25 et 35 ou entre 28 et 32 » s’est amusé Philippe Saurel laissé aux commandes de la présentation. « C’est un stade qui aura la capacité de s’adapter où il pourra y avoir des spectacles. À condition de donner à la pelouse les conditions de résister ». Si aucun chiffre n’a été annoncé quant à la capacité des parkings, « l’offre de stationnement sera rationalisée. Le stade jouxtera le palais des sports et les parkings seront mutualisés avec les programmes immobiliers et Odysseum » complète le président de la métropole.

« Le stade se rajoute presque au beau projet innovant que l’on va faire autour » commente Laurent Nicollin qui voit ainsi se dessiner les perspectives de développement du MHSC tant espérées avec l’exploitation de surfaces connexes comme une boutique du club, des espaces de restauration, les loges et les espaces VIP même hors des matchs. Ils viendront s’insérer dans une surface de 20’000 m² à l’intérieur du stade avec également, « et c’est là que le projet est unique », a insisté Philippe Saurel, des restaurants, un incubateur économique en lien étroit avec la halle French Tech, un e-center, un espace dédié à la pratique du e-sport, une salle de spectacle, de jeux, de sport ainsi qu’une offre hôtelière.

Un musée des collections de Loulou

Attendu par beaucoup, un musée accueillera l’impressionnante collection constituée par Louis Nicollin autour des objets liés au sport dont de nombreux maillots de foot. Au-delà de l’intérêt évident pour les passionnés, la présentation au public de cette collection, l’une des plus importantes au monde, pourrait être un atout touristique de taille pour la région. Inauguré en 1984, le musée du FC Barcelone, intégré au Camp Nou, est depuis trois ans le musée le plus fréquenté de Catalogne avec plus de 1,5 millions de visiteurs accueillis chaque année.

Un montage unique

« Le stade Louis Nicollin est une collaboration inédite entre public et privé pour un financement maitrisé » présente Philippe Saurel. L’équipement sera exploité par une Société Anonyme dont le capital sera composé de deux actionnaires principaux. D’un côté le groupe Nicollin, le MHSC et ses partenaires et de l’autre, une Société d’Économie Mixte dans lequel on retrouvera la Ville et la Métropole de Montpellier ainsi que d’autres partenaires pouvant être publics et privés. Les deux sociétés seront constituées en 2019.

« À la différence des partenariats public-privé, la place de la collectivité demeure prépondérante mais non majoritaire. Le montage proposé permet de garantir une bonne maîtrise du projet et de doter le club d’un outil adapté aux exigences du sport professionnel », précise Philippe Saurel, en complétant : « Celui-ci, en tant que partenaire pourra d’autant plus s’approprier l’équipement avec l’exploitation des surfaces connexes nécessaires à l’exploitation du stade ».

Si le coût du stade est estimé à 150 M €,  « Les collectivités apporteront entre 30 et 35 % de l’apport en fonds propres. Le reste sera financé par le Groupe Nicollin, le MHSC et ses partenaires », précise Christophe Pérez, avant de compléter : « L’espace de 20’000 m² d’exploitation commerciale va nous permettre dans le dispositif global d’assurer un certain nombre de recettes suffisamment importantes pour couvrir les investissements, qui vont être engagés grâce aux loyers qui vont être reversés ». Pour le directeur de la SERM, ce projet est «un modèle gagnant-gagnant. Bien sûr, il faut verser une partie immédiatement, mais une partie de cet argent public rapportera demain à la collectivité et au contribuable ».

Inauguration en 2022

Laurent Nicollin n’a pas manqué de saluer Philippe Saurel pour la promesse faite à son père, ainsi honorée : « Cela prouve que, même en politique, des gens tiennent  leurs paroles ». Il aura fallu trouver le montage financier et la structure juridique pour satisfaire les deux parties mais « maintenant tout est lancé. On a un an pour faire valider tout ça auprès de nos investisseurs et des banques afin d’attaquer les travaux le plus tôt pour avoir le stade que les Montpelliérains méritent  ».

L’inauguration du stade étant prévue en 2022, le président du MHSC glisse : « on fêtera les 10 ans du titre, cela pourrait être sympa d’avoir nos champions de France ».

2 Comments

  1. Au vued e la démographie a Montpellier,sacrifier cette endroit pour faire un stade qui va se voir comme une verru sur un doigt a l’entrée de Montpellier ne me semble pas être une bonne option.

    Le tout non loin de l’aéroport…..
    Tout cette zone en moins pour des logements.
    Il y a d’autre endroit pour faire un stade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *