Lodève : le musée inauguré par la ministre de la Culture

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen sera à Lodève ce samedi matin, avec les officiels de la région -la présidente d’Occitanie Carole Delga, le président du conseil départemental de l’Hérault, Kléber Mesquida, le maire de la commune, Pierre Leduc etc.- pour inaugurer le nouveau musée, après quatre ans de travaux.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- honorera de sa présence cet événement culturel : « Soutenu à plus de 2M€ par la Région, je suis particulièrement fière d’être associée à ce magnifique projet, qui permet aujourd’hui de mettre en valeur des collections uniques et de rendre au Lodévois – Larzac un de ses atouts majeurs. Aux côtés de richesses naturelles telles que le lac de Salagou et le cirque de Navacelles, le musée de Lodève joue un rôle primordial dans l’attractivité de ce territoire. Car nous le savons, la culture, au-delà de l’émerveillement qu’elle procure, est également un formidable outil de promotion. C’est pourquoi j’ai souhaité que la Région s’engage pour qu’elle soit présente partout, et accessible à tous. C’est tout le sens de la politique culturelle et patrimoniale que je mène pour notre Région. Ce musée en est une belle illustration ».

Carole Delga participera par ailleurs, à une rencontre avec des acteurs associatifs du territoire ce samedi à 11h30 à la salle Barral, 1 place Francis Morand, à Lodève, aux côtés de Kléber Mesquida, président du conseil départemental de l’Hérault, Pierre Leduc, maire de Lodève et Jean Trinquier, président de la communauté de communes Lodévois & Larzac.

Musée ouvert ce vendredi

Après quatre ans de travaux, le musée de Lodève a ouvert ses portes au grand public ce vendredi, à 16h30. Pour Renaud Calvat, conseiller départemental, vice-président délégué à l’éducation et à la culture, « La réouverture de ce musée résonne comme un hommage à Marie-Christine Bousquet. C’est une véritable renaissance pour Lodève, avec une scénographie proposant au visiteur 540 millions d’années d’histoire».

Le Département de l’Hérault a tout particulièrement soutenu le projet du musée avec une dotation de 1 million d’euros. Il renouvèle ainsi les aides antérieures apportées, au titre de la culture à Lodève. En effet de 2010 à 2013, près de 30’000€ par an ont été débloqués pour les grandes expositions du musée. L’année dernière, 5 000 € ont été attribués pour l’étude de collections archéologiques.

À Lodève, le Département accompagne aussi, financièrement et techniquement :
– les travaux d’extension du musée ;
– le label ville d’arts et d’histoire;
– les nombreux projets de restauration de patrimoine bâti ou fouilles archéologiques; – la grande exposition estivale.

Le projet d’agrandissement et de rénovation du musée, s’inscrit dans la politique patrimoniale menée par la communauté de commune du Lodévois et Larzac. Il est reconnu par le label ville d’art et d’histoire. Le Département soutient la communauté de commune du Lodévois et Larzac dans sa mission de développer la culture notamment avec la programmation culturelle, le « Festival résurgence » et le projet « Ville d’Arts et d’Histoire », avec 80’000€ attribués en 2017.

40’000 visiteurs par an

Installé dans l’hôtel du Cardinal de Fleury, élégant bâtiment des XVIIe et XVIIIe siècles, le musée de Lodève a été fondé en 1957 pour réunir de riches collections en Sciences de la Terre et en Archéologie, prélevées sur le territoire. S’y ajoute en 1972 le fonds d’atelier du sculpteur Paul Dardé, surnommé de son vivant « le second Rodin ».

L’intérêt scientifique des collections est certain : elles attirent des chercheurs de toute l’Europe. Pourtant, la renommée du musée auprès du grand public se construit surtout grâce aux expositions temporaires de grande qualité, développées depuis 1997. Le musée accueille ainsi 40’000 visiteurs par an en moyenne, dans une ville de 7 500 habitants. Aujourd’hui, le musée réouvre avec un projet inédit pour valoriser pleinement ses collections permanentes tout en poursuivant une politique ambitieuse d’expositions temporaires.

Démarche inédite

La démarche muséographique est inédite : trois collections, un récit Traces de gouttes de pluie tombées il y a 285 millions d’années, traces de pas d’une famille qui explore une grotte il y a 9 000 ans, traces du burin dans la pierre qui donnent naissance à une sculpture de Paul Dardé chaque œuvre, chaque objet présenté est l’occasion d’un récit, d’une « tranche de vie ». D’un récit à l’autre, le visiteur revit ces instants magiques qui nous parviennent au-delà du temps grâce aux fossiles, aux vestiges archéologiques ou aux études préparatoires d’une œuvre.

«Faune, fais-moi peur»

L’exposition s’ouvre sur le monumental Faune de Paul Dardé, « Faune, fais moi peur ». L’image du faune de l’antiquité à Picasso fait dialoguer des œuvres d’époques et de techniques différentes. Riche de 170 œuvres du Ve siècle avant J.- C. au XXe siècle -peintures, sculptures, dessins et céramiques -, l’exposition est rythmée par les représentations facétieuses, tendres ou enfantines du faune, que réalise Picasso, à partir de son séjour à Antibes en 1946.

>> Pratique : musée, square Georges Auric, 1 place Francis Morand, à Lodève. Tel : 04.67.88.86.10. Ouvert ce samedi de 10h à 13h, de 16h à 21h et dimanche de 10h à 18h.

1 Comment

  1. C’est le top. J’ai côtoyé une partie de l’équipe qui a développé les animations. C’est vraiment très immersif. Félicitation à tous ! Bravo Lodève !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *