Osmozis, Deinove, Oreka : les news French Tech

Oreka Solutions racheté par EDF
Le 26 juin, dans le cadre du World Nuclear Exhibition qui s’est déroulée à Paris, EDF a annoncé l’acquisition de l’entreprise gardoise Oreka Solutions, basée à Bagnols-sur-Cèze et spécialisée dans les solutions numériques de simulation 3D pour le démantèlement nucléaire. Avec sa solution DEMplus® for nuclear, Oreka (une dizaine de collaborateurs) a notamment convaincu l’énergéticien français mais aussi des acteurs du nucléaire en Angleterre, en Allemagne et en Chine. « Cette acquisition permet à EDF de poursuivre sa transformation numérique », fondateur et dirigeant d’Oreka : « Notre solution DEMplus® for nuclear vient enrichir les offres du Groupe EDF en matière d’ingénierie de démantèlement et de gestion des déchets radioactifs et permet au Groupe de se positionner en acteur européen de référence sur le marché de la déconstruction nucléaire ».

La start-up va néanmoins continuer son développement : « En effet, EDF n’exige pas d’exclusivité et nous poursuivons le développement », a confirmé Luc Ardellier à notre confrère d’Objectif-La Tribune : « Nous restons à Bagnols-sur-Cèze et nous conservons le nom d’Oreka Solutions… Et en matière de R&D, nous nous orientons vers l’intégration systématique de la maquette numérique, mais aussi vers la réalité virtuelle, que nous intégrons déjà, et la réalité augmentée. »

Osmozis, une croissance de +8,5%
L’opérateur montpelliéraine de réseaux WiFi multi-services dédiés aux campings, villages de vacances et hôtels en Europe (une quarantaine de personnes et 8 M€ de Ca en 2017) confirme sa dynamique commerciale. Après un premier semestre 2018 en progression de 8%, l’entreprise dirigée par Gérard Tremblay confirme la hausse continue de ses revenus pour le dernier trimestre pour atteindre un chiffre d’affaires de 4,2 M€ K€, « soit une croissance de + 8,5% par rapport à la même période l’an dernier », précise le dirigeant : « Le chiffre d’affaires généré par l’accès Internet est en progression de +6,2 grâce à une demande de mobilité toujours plus forte de la part des utilisateurs ».

Osmozis récolte les fruits de ses investissements de 2017, notamment du lancement du service de clé numérique Osmokey1 et l’acquisition de LOGMIS3. « Nos offres de services connectés professionnels remportent un franc succès à l’international et le Groupe a engagé une montée en puissance commerciale en Allemagne et aux Pays-Bas en complément des déploiements déjà opérés en Espagne et en Italie », complète Gérard Tremblay, qui attend « un bond » du chiffre d’affaires pour l’exercice 2018-2019.

Deinove, une collaboration avec BioMérieux
La biotech montpelliéraine Deinove cotée sur EURONEXT GROWTH® depuis 2010 (55 collaborateurs et plus de 130 brevets déposés) ouvre une nouvelle page de son histoire avec une collaboration engagée avec Biomerieux, acteur international du diagnostic in vitro, pour découvrir de nouveaux antibiotiques. « Notre partenaire va mettre à disposition plus de 250 souches bactériennes (130 espèces) pour la recherche d’activités antibiotiques et antifongiques », confirme Emmanuel Petiot, le directeur général de la biotech : « Cette collaboration s’inscrit dans la logique du programme AGIR de diversifier les profils de souches bactériennes étudiées pour maximiser les opportunités de découvrir de nouvelles structures antibiotiques ».

Ce programme AGIR (Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants) est porté par Deinove, sa filiale Deinobiotics et l’institut Charles Viollette (ICV) et représente un investissement de 25 M€ sur 5 ans. « AGIR vise à découvrir de nouveaux antibiotiques en explorant de manière systématique les potentialités du vivant, et plus précisément la très grande diversité des micro-organismes », rappelle le dirigeant : « Alors que la plupart des recherches actuelles se concentrent sur un petit nombre de souches connues, Deinove et BioMérieux se lancent dans l’exploration d’un panel plus large et diversifié ». Pour ce faire, Deinove s’appuie sur son propre souchier unique au monde de 6 000 bactéries rares et encore inexploitées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *