Montpellier : peut-être un dernier 14 juillet à Grammont

À l’occasion de la présentation des festivités du 14 juillet, Dominique Martin-Privat, déléguée aux feux d’artifices et aux illuminations, et Lorraine Acquier, déléguée à la sécurité, ont indiqué que cette année pourrait être la dernière, où le feu d’artifice est tiré depuis le domaine de Grammont. La municipalité est donc à la recherche d’un autre emplacement.

En raison des travaux d’extension du cimetière Saint-Étienne, dans l’optique de créer un grand cimetière métropolitain sur les 15 hectares de l’espace Rock de Grammont, le feu d’artifice ne sera sans doute plus tiré à cet endroit dans les années à venir. Les festivités, délocalisées depuis trois ans du bassin Jacques Coeur aux frontières de la ville, devront trouver un autre cadre.

Trouver un autre lieu

Les travaux du futur cimetière devant débuter en 2019, la municipalité est à la recherche d’un autre emplacement qui puisse remplir les conditions de sécurité mais qui soit également en capacité d’accueillir un large public. À Grammont, 40’000 personnes peuvent assister au feu d’artifice et au bal des pompiers en venant en tramway ou en bénéficiant de l’une des 4 000 places de parkings gratuites mises à disposition à Odysseum. Un chemin sécurisé permet ensuite de se rendre sur le site en une quinzaine de minutes et des navettes en bus sont prévues toute la soirée.

Le chantier du cimetière étant phasé en plusieurs tranches jusqu’en 2032, Dominique Martin-Privat n’exclut toutefois pas la possibilité que le feu d’artifice et le bal des pompiers restent sur place selon les aménagement possibles. Et si trouver un emplacement qui remplit tous les critères reste compliqué, cela pourrait relancer l’idée d’une mutualisation métropolitaine des festivités du 14 juillet, comme cela avait été évoqué un temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *