Espace : un cadeau pour le CSU et Robusta-1B

Le Centre Spatial Universitaire -CSU- de Montpellier, spécialisé dans la conception et la fabrication de nanosatellites, compte désormais un nouveau partenaire : Assystem Technologies. Une sorte de cadeau pour le CSU, qui a également fêté le premier anniversaire de son nanosatellite Robusta-1B, qui est passé plusieurs fois au-dessus de Montpellier.

Un accord de partenariat a été signé le 27 juin sur les bords de la Garonne dans le cadre du Toulouse Space Show 2018. Le groupe international Assystem Technologies est devenu membre de la fondation Van Allen, la structure créée par l’Université de Montpellier pour assurer le fonctionnement du CSU : « Cet engagement illustre le rôle moteur d’Assystem Technologies au sein de l’écosystème européen de recherche en technologies spatiales », commente Michel Courtois, président de la Fondation Van Allen, satisfait d’accueillir un nouveau poids-lourds du secteur. Assystem Technologies, en effet, compte 14’000 collaborateurs dans 25 pays et a réalisé un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2017.

La société se distingue dans le domaine de l’ingénierie pour, entre autre, l’aérospatial, le transport et la défense…

Signature à Toulouse : la société Assystem Technologies devient partenaire du CSU de Montpellier

« Le savoir-faire des équipes spatiales d’Assystem Technologies fait de ce groupe un partenaire précieux pour le CSU-M », précise Michel Courtois, qui veut favoriser la rencontre entre recherche universitaire et expertise industrielle autour d’une ambition commune : « Former les futurs ingénieurs spatiaux à travers le développement de nanosatellites, de la conception aux opérations de mise en vol ». Patrick Anglard, CTO d’Assystem Technologies, confirme l’enjeu: « Ce partenariat matérialise notre contribution à l’écosystème montpelliérain d’innovation liée au développement des nanosatellites… Les futurs ingénieurs formés par l’UM doivent se préparer à répondre aux défis de la nouvelle économie spatiale ».

Mission réussie pour ROBUSTA-1B
Entièrement développé par les étudiants du CSU dans le cadre du projet Janus, le Nanosatellite ROBUSTA-1B, cofinancé par le CNES et la Fondation Van Allen, a fêté le 19 juin dernier son premier anniversaire en orbite. L’engin est passé au-dessus de Montpellier 4 à 6 fois par jour, transmettant à chaque passage les résultats de 20 paramètres concernant l’expérience effectuée sur des « amplificateurs opérationnels ».

Composants de base en électronique, ceux-ci sont utilisés sur les satellites pour toutes sortes de cartes : communication, alimentation, ordinateur de bord, etc : « Les composants de Robusta, et notamment son électronique, ont été spécialement conçue pour résister aux flux de particules et ont été positionnés de façon à être exposé aux radiations », expliquent les étudiants du CSU : « Ils ont déjà survécu à plusieurs éruptions solaires. Pendant un an, la dégradation de ces composants a été enregistrée jour après jour et doit maintenant être analysée par les chercheurs. Cette mine d’information sera mise à disposition des industriels et servira à améliorer les méthodes de test au sol ».

Et pendant ce temps, ROBUSTA-1B, conçu et fabriqué à Montpellier, continue sa mission au-dessus de nos têtes…

Nanosatellites, Robusta-1B, CSU… plus d’infos : 
https://e-metropolitain.fr/2018/06/20/montpellier-la-premiere-annee-de-vol-du-nanosatellite-robusta-1b-met-le-csu-en-orbite/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *