Urgences : le CHU de Montpellier se dote d’un 5ème IRM



La machine a été installée à la fois pour la prise en charge en oncologie et pour les urgences de l’hôpital Lapeyronie. Objectif du CHU : des soins plus rapides pour les urgences qui seront de meilleure qualité.

Le CHU de Montpellier vient de s’équiper d’un 5ème IRM -Imagerie par résonance magnétique- rendu nécessaire dans un contexte de croissance démographique de la population associée à une augmentation continue du nombre de passages aux urgences. « Installée dans le service d’imagerie de l’hôpital Lapeyronie, cet équipement répond aux objectifs du projet médical du CHU en adaptant l’établissement à son environnement pour mieux répondre aux nouveaux besoins de santé », précise la direction du grand hôpital public.

Un plus pour les Urgences

« Ce nouvel appareil permettra de mieux coordonner la filière urgence : traumatologie, douleur abdomino-pelvienne aigue de la jeune femme et, également, de renforcer l’offre de soins en oncologie en adéquation avec les projets du CHU », complète le Pr Patrice Taourel, chef d’équipe en Imagerie viscérale – sénologie.

Concernant le volet urgences, le médecin précise : « Cette IRM permettra de renforcer la coordination de la filière urgence : traumatologie en réanimation, fracture du rachis chez la personne âgée, prise en charge médico-chirurgicale dans le traumatisme périphérique, douleur abdomino-pelvienne aiguë de la femme jeune pour laquelle le service d’imagerie médicale coordonne un PHRC locorégional ».

Des examens plus rapides

À l’hôpital Lapeyronie, la répartition des demandes d’examen urgentes ou non, programmées sur deux appareils IRM, permettra de réaliser des examens plus rapidement sans perte de qualité et sans perturber la réalisation des examens programmés chez les patients vus en consultations externes.

Dans ce projet qui vise à améliorer l’offre de soins et dont les travaux d’installation se sont déroulés de septembre à mai derniers, le CHU a investi 1,1 M€, auxquels s’ajoute la location de l’IRM pour un montant annuel de 230’000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *