MHSC : faire mieux que la saison dernière

Tandis que les joueurs montpelliérains ont repris le chemin des terrains d’entraînement lundi, Laurent Nicollin et Michel Der Zakarian avaient rendez-vous avec les médias pour la traditionnelle conférence de presse de rentrée. L’occasion de présenter les nouvelles recrues, de faire un point sur l’effectif et dresser les objectifs pour la saison à venir.

Les mouvements

Pas de révolution au niveau de l’effectif. La volonté selon Laurent Nicollin était de « garder l’ossature de la saison dernière en la renforçant avec des joueurs souhaités à la fois par le coach et la cellule de recrutement ». Montpellier a, pour l »heure, enregistré les départs de Nordi Mukiélé (Leipzig), de Laurent Pionnier (retraite) et n’a pas souhaité conserver Jonathan Ikoné (retour au PSG et transfert à Lille). Concernant les dossiers en cours, Casimir Ninga s’est engagé dans l’après-midi avec Caen et Jérôme Roussillon, seul joueur à bénéficier d’un bon de sortie, a refusé une offre de Mayence. Quant à d’autres départs, Laurent Nicollin l’assure « ce n’est pas notre souhait. On verra au cas par cas s’il y a des opportunités mais on veut garder cette ossature ».

Au rayon des arrivées, l’attaquant serbe Petar Skuletic et le défenseur Damien Le Tallec viennent renforcer l’effectif. Montpellier est toujours à la recherche d’un joueur à vocation offensif dans un profil neuf et demi / dix. Cet élément, qui a fait défaut la saison dernière, pourrait être le milieu de terrain messin Florent Mollet. Après une première proposition, le club en a transmis une deuxième mardi et attend désormais une réponse. Jonathan Ligali, de retour de prêt à Dunkerque, vient compléter le trio de gardien avec Benjamin Lecomte et Dimitry Bertaud. Pour la suite, « on verra en fonction de ce que veut le coach » assure Laurent Nicollin avant de tempérer sourire aux lèvres, « Si vous l’écoutez, il va vouloir deux ou trois joueurs ».

Les objectifs

Laurent Nicollin, président du MHSC, et Michel Der Zakarian, entraîneur du MHSC © CN

Là aussi pas de révolution. Après une 10e place obtenue lors du dernier exercice, à la fois satisfaisante tout en laissant des regrets, Montpellier veut désormais capitaliser. Mais avec prudence comme en témoigne Laurent Nicollin qui garde en tête les saisons précédentes : « Que l’on acquiert le maintien assez tôt et que l’on fasse une saison sans souci de relégation. Après on verra. Je n’ai pas la prétention de dire que l’on sera européen à la fin de la saison ». Même tonalité chez Michel Der Zakarian avec son habituel pragmatisme : « Quand on fait du sport de haut niveau, il faut chercher à être tout le temps meilleur ». Comme de coutume, l’entraîneur héraultais n’a rien dévoilé de ses ambitions tactiques, il espère « que l’équipe va garder le caractère qu’elle avait la saison dernière, qu’on la cultive et qu’on l’améliore encore. Il y a toujours eu des équipes de caractère à Montpellier. Il faut avoir ça dans le sang avec l’envie de bousculer tout le monde ».

Sur les deux nouvelles recrues

Un caractère que renforcera sans nul doute Damien Le Tallec. Son expérience dans l’Est, et notamment à l’Étoile Rouge de Belgrade, a renforcé son mental : « Je suis un gagneur, je déteste la défaite. Partout où je suis passé, je ne lâche jamais rien. J’aime bien parler sur le terrain aussi et si je peux pousser les gars ce sera sans problème. Je vais apporter mon agressivité c’est sûr ». Un profil qui plaît forcément à Michel Der Zakarian qui confie : « C’est un garçon suivi par la cellule de recrutement depuis deux ou trois ans. Quand Bruno Carotti m’en a parlé je l’avais perdu de vue. La dernière fois que je l’avais vu c’était en 2007 et il jouait numéro 10 ou attaquant. Quand on m’a dit qu’aujourd’hui qu’il jouait milieu défensif ou défenseur j’étais surpris. J’ai vu les images et cela m’a plu ».

Quant à Petar Skuletic, « Il a un peu les mêmes caractéristiques qu’Olivier Giroud : un grand gaillard, gaucher, avec de la masse » analyse l’entraîneur montpelliérain, « À lui de s’acclimater, il découvre un nouveau championnat et un nouveau pays ». Et si l’attaquant serbe arrive dans un compartiment du jeu occupé par Giovanni Sio, Michel Der Zakarian compte bien sur l’Ivoirien : « Giovanni a fait une bonne saison avec 10 buts même s’il aurait pu faire mieux. Il en est conscient. Le deux joueurs peuvent être associés, tout comme avec Mbenza. C’est à eux à se tirer la bourre et de s’affirmer ». À l’émulation de la concurrence, l’entraîneur montpelliérain espère aussi que la réussite sera au rendez-vous. Car même si les qualités défensives de son équipe ont été louées, terminant deuxième meilleure défense du championnat, l’aspect offensif aurait pu ressortir d’avantage si les occasions avaient été concrétisées.

Retour de la Ligue 1 le 11 août

Cette saison voit le retour, après 20 ans d’absence, d’un derby en Ligue 1 entre Montpellier et Nîmes. Un duel que les supporters ont bien en tête et qui promet de raviver une passion parfois éteinte chez certains. Mais pas de quoi soulever un enthousiasme démesuré chez Michel Der Zakarian : « C’est bien. Cela va mettre de l’animation dans la région et j’espère que l’on va gagner contre eux. Tout simplement ». Et ne comptez pas sur son président pour soulever les foules. Du moins peut-être pas pour l’instant : « Le derby, c’est fin septembre, on a le temps d’y penser. D’ici là il y aura eu 6 ou 7 matches. On aura le temps d’évoquer le futur derby au moment où il faudra en parler. Aujourd’hui, je n’y vois aucun intérêt ».

Après quelques jours à Montpellier, les joueurs partiront à Mende pour le traditionnel stage de reprise du 13 au 20 juillet. Suivront une série de matches amicaux avant la reprise du championnat le 11 août à Dijon au stade de la Mosson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *