French Tech : Matooma à la conquête de l’Europe

La startup montpelliéraine, considérée comme l’une des pépites de l’écosystème numérique local, affiche des ambitions internationales pour devenir le premier challenger européen du machine to machine et de l’IoT industriel.

Matooma, société montpelliéraine lancée en 2012 et spécialiste national de l’IOT (47 collaborateur, 8 M€ en 2017 et 11 M€ prévus en 2018) affiche aujourd’hui l’un des développements les plus rapides en France, avec 50% de croissance annuelle. « L’entreprise, dont les solutions développées à Montpellier permettent de connecter les objets par carte SIM, confirme sa bonne dynamique en lançant son développement à l’international », annonce le cofondateur et président de la startup, Frédéric Salles : « Après les Etats-Unis et l’Espagne, nous nous lançons notre déploiement dans 5 autres pays européens : l’Italie, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique et l’Allemagne ».

1 M€ par nouveaux pays

La croissance de Matooma se confirme également par le recrutement d’une quinzaine de nouveaux collaborateurs prévu d’ici la fin de l’année. « Nous avons de quoi envisager de belles ambitions européennes », commente le dirigeant qui visent de nouveaux marchés à fort potentiel : « Après l’ouverture d’un bureau en Espagne et la signature des 55 nouvelles entreprises clientes sur ce marché en un an, Matooma vise désormais cinq nouveaux pays, avec comme objectif de réaliser un million d’euros par pays d’ici trois ans ».

Bientôt de nouveaux produits

Pour cela, Matooma mise sur l’innovation : « Nous travaillons actuellement sur de nouveaux produits, dont l’un devrait être lancé à l’automne : une plate-forme de device management permettant de piloter et gérer les objets connectés à distance, confie Frédéric Salles, qui insiste sur ses ambitions internationales, Nous sommes décidés à imposer Matooma comme le 1er challenger européen du machine to machine et de l’IoT industriel, avec l’ambition de proposer LA meilleure offre du marché ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *