Agression d’un chauffeur à Montpellier : des bus sur la ligne 11

Il n’y avait pas de bus en circulation sur la ligne 11 depuis ce mardi matin, à Montpellier : ainsi en avaient décidé à l’unanimité les chauffeurs de bus de la TaM 3M, après l’agression de l’un d’eux lundi, à la station Garcia Lorca aux Près-d’Arènes. Il a reçu deux coups de poing d’un passager, qui a pris la fuite.

Les conducteurs de la TaM 3M ont exercé leur droit de retrait jusqu’à 12h30. Ils ont, en effet suspendu leur mouvement à la mi-journée. Le trafic a donc repris progressivement sur cette ligne.

>> Le rappel des faits

4 Comments

  1. Montpellier par en vrille !
    Quand c’est pas le chauffeur de bus cest ton petit frère qui revient tabassé par gratuité sur la comedie par 4 lascars a 2francs.
    Il serait temps que la police fasse le menage.

  2. C’est la seule solution : agressions = arrêt des dessertes de la zone !
    après que les *locaux* règlent ça en interne s’ils veulent revoir les bus !.
    S’ils ne veulent pas de transports en commun = no problemo !!

  3. Je suis d’une part d’accord avec eux mais quand même il faudrai qu’il y ai un service minimum car ma fille passée son oral du Bac de français ce matin et n’a pas pu s’y rendre..Les services de polices doivent intervenir..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *