Nostalgie : la folle nuit du Tiffany’s, quarante ans après

Le cadre paradisiaque du Mas de Couran, dans le quartier du Soriech, à Lattes, au sud de Montpellier avait des allures d’une vaste boîte de nuit dimanche soir, avec une fiesta estivale jusque tard dans la nuit, qui a rappelé la folle époque du Tiffany’s. Justement, c’était une soirée nostalgique qui a permis de sceller les retrouvailles des adaptes de cette discothèque des années è0 et 80.

Quarante après, grâce à l’initiative de deux anciens piliers du Tiffany’s, Jean-Louis Daidone et Bernard Chadelas, les DJ’s -notamment Robert Francès-, les serveurs et les clients ont vécu cette ambiance festive dans l’antre de Bernard et Elsa Benchémoul, avec la présence du fils du fondateur de cette mythique discothèque. Ils étaient plus de 1 250 hier soir pour ces retrouvailles musicales et gourmandes. Souvenirs, souvenirs, comme le chantait si bien l’inoubliable Johnny Hallyday ces années-là.

Radio Aviva en direct

Des photos de l’époque ont été diffusées sur des grands écrans, rappelant de bons souvenirs pour tous les adeptes qui ont répondu présent. Et qui sont abonnés à la page Facebook consacrée aux années Tiffany’s. L’équipe de Radio Aviva -sur 88FM- était mobilisée quasiment au complet pour faire vivre en direct ces retrouvailles, dans une ambiance conviviale.

Jean-Louis Daidone et Bernard Chadelas, des « oiseaux de nuit » de l’époque, le fils du fondateur du Tiffany’s sont venus raconter de multiples anecdotes au micro de Radio Aviva, avec une invitée surprise dans le fauteuil, Hélène Mandroux, ex-maire de Montpellier. Dans les années 70, elle était étudiante en médecine et soutenait sa thèse. Comme la plupart des étudiants en médecine qui adirent faire la fête, Hélène Mandroux a eu l’occasion de fréquenter la piste de danse du Tiffany’s.

Une nuit blanche inoubliable au Mas de Couran. Il y a fort à parier que les nostalgiques du Tiffany’s auront l’occasion de remettre ça, l’année prochaine. Ou avant l’été prochain. On le saura en suivant la page Facebook, qui compte déjà plus de 1 200 abonnés.

Brigitte Roussel-Galiana, l’adjointe de Philippe Saurel en charge du commerce, adepte du Tiffany’s. Photo JMA. Métropolitain.
Radio Aviva en force. Photo D.R.

 

Des centaines d’adeptes pour des retrouvailles conviviales. Photo JMA. Métropolitain.
Fiesta en ce début du mois de juillet au Mas de Couran. Photo JMA. Métropolitain.
À droite, Robert Francès, le DJ du Tiffany’s. Photo D.R.
Le Tiffany’s dans les années 70 et 80.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *