Violences à Gignac : trois mineurs en garde à vue

La nuit de vendredi à ce samedi a été mouvementée pour les gendarmes de la communauté de brigades de Gignac-Aniane, à vingt kilomètres à l’ouest de Montpellier : après un appel parvenu au 17, le numéro d’urgence de la gendarmerie nationale signalant un tapage nocturne et un trouble à l’ordre public, dans le village de Gignac, les militaires de la patrouille de permanence ont débarqué à l’adresse indiquée.

Ils se sont trouvés face à un groupe de jeunes excités, visiblement alcoolisés qui ont refusé de faire moins de bruit et de donner leurs identités. Le ton est monté et les gendarmes ont été violemment pris à partie et copieusement outragés par trois adolescents, au point qu’ils ont demandé le renfort du peloton de surveillance et d’intervention -Psig- de la compagnie de gendarmerie de Lodève.

Les trois mineurs se sont débattus et se sont rebellés, avant d’être neutralisés et conduits à la brigade de Gignac, où ils se trouvent en garde à vue.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *