Patrimoine mondial : l’Unesco refuse Nîmes

Le dossier de Nîmes pour être inscrit au Patrimoine mondial de la prestigieuse Unesco a été refusé ce samedi. Le Comité du patrimoine mondial est réuni à Manama Bahreïn jusqu’au 4 juillet, pour étudier les propositions d’inscription de 29 sites sur la liste du patrimoine mondial. Le Comité examine également l’état de conservation de 157 sites déjà inscrits sur la liste.

Sur sa page Facebook, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes regrette cette décision : « Même si nous sommes évidemment déçus de ne pas l’emporter du premier coup, ce qui est souvent le cas lors d’une première présentation, nous avons le sentiment du devoir accompli car Nîmes embellie et transformée a su mettre l’accent depuis 2001 sur la rénovation de son patrimoine, à travers les campagnes de restauration des édifices romains ou par l’extension de son secteur sauvegardé. Le musée de la Romanité confère une légitimité en matière de patrimoine saluée par la presse internationale et les retombées sont déjà très positives. » À nos confrères d’Objectif Gard, l’édile nîmois a déploré que, « les pays européens n’ont pas joué le jeu »...

43 sites en France

En France, 43 sites figurent sur la liste mondiale, dont en région Occitanie, les Causses et les Cévennes dans l’Hérault et le Gard, le centre historique d’Avignon, les monuments romains d’Arles etc.

Le patrimoine mondial ou patrimoine mondial de l’Unesco désigne un ensemble de biens culturels et naturels présentant un intérêt exceptionnel pour l’héritage commun de l’humanité, actualisé chaque année depuis 1978 par le comité du patrimoine mondial

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *