Business Angels : Gilles Roche, réélu président de Melies

Le Business Angels régional, créé en 2006 à Montpellier, a renouvelé une partie de son conseil d’administration le 20 juin. Le nouveau bureau a réélu Gilles Roche à sa présidence. Objectif : un deal flow actif pour le réseau en 2017-2018 avec des tickets jusqu’à 200’000 €.

Réuni à Cap Oméga mercredi, le réseau montpelliérain de business angels (MBA) a constaté une stabilité de ses activités en 2017-2018, malgré la suppression de l’incitation financière liée à la réduction fiscale pour l’ISF, nouvelle loi de finances oblige. « Nous avons recensé un deal flow très actif », affirme Gilles Roche, qui avance les chiffres : 115 demandes d’investissement (entre juin 2017 et juin 2018) porté devant le Business Angels, 88 porteurs de projet reçus en entretien : « Les Business Angels sont des personnes physiques qui investissent leurs économie dans les startups », rappelle Gilles Roche : « Le réseau constitué de 260 investisseurs, est très précis sur ses choix. Au final, nous avons retenus 14 dossiers dont la moitié ont été sélectionné par le comité d’investissement… Nous envisageons, sur cette dynamique, de nouveaux investissements dans les mois à venir ».

Plus de poids avec le Crédit Agricole

Selon Gilles Roche, le réseau MBA « occupe désormais une place de choix dans l’écosystème languedocien ». Une influence renforcée notamment par la triple convention signée avec la Caisse régionale du Crédit Agricole, Sofilaro et le Village by CA en mai 2018. « A notre actif, Il faut aussi souligner note les excellentes relations entretenues avec le réseau Capitole Angels au sein de la Fédération Occitanie Angels, soutenue par la Région Occitanie », complète le président réélu qui, après avoir investi dans 6 start-up sur l’exercice précédent, souhaite faire encore mieux.

« Melies, le Crédit Agricole du Languedoc et Sofilaro sont désormais alliés pour cofinancer toujours plus de startups en région », confirmai-t-il le 29 mai dernier : « Nous avons des intérêts et des objectifs communs qui vont dans le sens des startups qui proposent de l’innovation de rupture, surtout celles qui développent des solutions pour les marchés de demain… Cet accord, qui renforce la phase de financement de l’amorçage, doit favoriser le développement de ces jeunes entreprises innovantes ».

Gilles Roche veut maintenir l’effort de Melies en faveur des startups.

Jusqu’alors, Melies intervenait essentiellement dans le financement de l’amorçage pour de « petits » tickets n’excédant pas 100′ 000 €… Mais avec le partenariat signé avec Le Crédit Agricole, les deux partenaires vont soutenir ensemble deux startups par an à hauteur de 200’000 € chacun. « Chaque année, Melies soutient au moins 4 à 5 projets », explique Gilles Roche : « En 11 ans, nous avons soutenu 34 startups régionale pour 4,5 M€ ; Or, on remarque que les capitaux demandés augmentent régulièrement ! Il faut compter sur un ticket moyen de 200’000 € aujourd’hui. Avec notre partenaire, nous allons pouvoir répondre à cette tendance pour continuer à accompagner les startups ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *