Enfouissement des lignes électriques : tension haute au Millénaire

Montpellier Méditerranée Métropole -3M- a demandé à Réseau de Transport d’Electricité (RTE) d’étudier la mise en souterrain de quatre lignes à haute tension et très haute tension afin d’achever les grands projets d’aménagement des secteurs Port Marianne/Eurêka sur les quartiers Est de Montpellier et à Castelnau-le-Lez.

Les travaux qui vont s’étaler sur plusieurs mois ont débuté lundi, avec des artères de circulation très fréquentées qui sont coupées, comme dans le secteur du Millénaire, avenue Albert Einstein. Dès lors, des embouteillages monstres provoquent une vive tension chez les conducteurs certes, mais également parmi les responsables et les employés de la zone commerciale et artisanale des parcs économiques de part et d’autre de l’avenue Albert Einstein et de la rue Alfred Nobel.

« Nous nous sentons piégés »

« Nous nous sentons piégés, complètement bloqués dans ces zones où on y accède par une des artères la plus importante qui relie Odysseum et Castelnau-le-Lez, via le rond-point de Dell et le quartier de Verchant, c’est invivable depuis lundi, il y a une pagaille monstre », témoignent des salariés des entreprises implantées au Millénaire.

L’un d’eux, Frédéric ne décolère pas : « Il n’y a aucun panneau, pas de flux réparti intelligemment. Deux collègues de travail ont mis 1h pour accomplir…250 mètres maximum, sous une température caniculaire. Elles étaient au bord de la crise de nerf. Il faudrait que ces travaux importants qui changent considérablement la vie au quotidien de tels quartiers fréquentés soient mieux pris en compte et des déviations mieux organisées en amont ».

Interdiction au dernier moment

Le trafic a été paralysé lundi soir et mardi matin, à cause d’un événement qui s’est ajouté au chantier de l’enfouissement des lignes électriques : la coupure de la RD 613 au Crès, à la suite du violent incendie qui a dévasté l’entreprise Piscine Plus. Plusieurs centaines de véhicules ont pris dans la nasse, avec des bouchons longs de plusieurs kilomètres.

Ainsi, quand les automobilistes quittent l’avenue Mendes France, en venant du Zénith pour s’engager vers les hôpitaux-facultés via le Millénaire, la Pompignane et Castelnau-le-Lez, ils butent, au dernier moment sur des blocs posés en travers interdisant la circulation par la rue Becquerel. On imagine aisément les conditions du trafic routier aux heures de pointe…

plan enfouissement des lignes

« Le projet a pour ambition d’améliorer l’environnement paysager depuis l’autoroute A709, jusqu’au Domaine de Verchant, en passant par les quartiers de Port Marianne : parc Marianne, République, Hippocrate, clinique du Millénaire, parcs du Millénaire et Eurêka. Quatre lignes électriques aériennes, soit 12,8 km de linéaire, sont concernées par le projet d’enfouissement à l’Est de Montpellier », indique le cabinet du président Philippe Saurel.

Le montant de cette opération est évalué à 18,6 M€, dont 13,6 M€ financés par Montpellier Méditerranée Métropole et la Ville de Montpellier. « Cette opération d’enfouissement de lignes à haute tension participera à une meilleure qualité paysagère, en libérant des terrains constructibles qui permettront d’accueillir des 195’000 m2 d’activités et 2 600 logements supplémentaires, » souligne  encore Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole.

plan enfouissement lignes à haute tension

Les travaux de mises en souterrain des quatre lignes à haute tension ont débuté lundi matin. Cette première phase du chantier qui durera jusqu’en septembre 2019 est la réalisation des tranchées et mise en place des fourreaux qui accueilleront les trois nouvelles lignes électriques souterraines. Après le déroulage des câbles et leur mise en service, les anciennes lignes aériennes seront démontées fin 2020.

Études et conventions

Une première convention d’études avec Réseau de Transport d’Electricité -RTE- a été approuvée par le conseil de métropole du 18 mars 2011, afin d’étudier la mise en souterrain et la dépose des lignes électriques aériennes faisant partie du Réseau Public de Transport situées à l’Est de Montpellier, entre le secteur Eurêka-Mermoz sur Castelnau-le-Lez et l’autoroute A9 sur Montpellier.

Parallèlement, la Ville et la Métropole de Montpellier, en collaboration avec les sociétés d’aménagement SERM et SA3M, ont mené des études pour optimiser leurs projets d’aménagement sur la totalité du vaste périmètre concerné, en tenant compte de la perspective de l’enfouissement des lignes à haute tension. Les procédures d’autorisation administratives ont été obtenues et une DUP n’a pas été nécessaire, la majeure partie de l’enfouissement se faisant sous domaine public ou à l’amiable.

2 600 logements supplémentaires

Des enjeux majeurs au regard du projet de développement urbain de la métropole de Montpellier est une agglomération atypique avec une croissance démographique parmi les plus fortes d’Europe. Le Schéma de Cohérence Territoriale de Montpellier Méditerranée Métropole, approuvé en 2006, a montré la nécessité d’accompagner cette croissance tout en veillant à limiter la consommation d’espaces naturels et agricoles.

Il en ressort trois orientations essentielles :

  • Produire des logements en nombre suffisant, ce qui se traduit dans le Programme Local de l’Habitat, approuvé en 2013, par un objectif de production de 5 000 logements neufs par an,
  • Privilégier les opérations de renouvellement urbain permettant de reconquérir les dents creuses,
  • Permettre la création d’emplois et l’implantation d’entreprises au cœur du territoire, desservies le plus possible par le réseau de transports existants.

L’ambition de Montpellier est d’être une référence en matière de développement durable du territoire. Cette opération d’enfouissement de lignes à haute tension participe de ces trois objectifs majeurs en permettant une meilleure qualité paysagère et en libérant des terrains constructibles

Durant de longs mois, les conducteurs vont devoir prendre leur mal en patience en empruntant les artères du quartier Est du Millénaire, à Castelnau-le-Lez, en raison de ces travaux importants. Ils perturbent, voire retardent quelque peu également les sorties des véhicules de sapeurs-pompiers de la caserne Marx Dormoy -Montaubérou- qui se retrouvent coincés dans les bouchons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *