Drame de la RD 61 : la victime sur le scooter carbonisé était de Lunel

Un Lunellois âgé de 45 ans qui revenait de son travail -il était cuisinier dans un restaurant de la Grande-Motte- à scooter, est la victime du terrible accident de la circulation qui s’est produit dans la nuit de vendredi à samedi, à 0h20, sur la RD 61, -la route de la Petite Camargue- au Mas de Roux, commune de Marsillargues. Métropolitain a évoqué ce drame de la route ici dans la nuit.

Le quadragénaire qui a été formellement identifié samedi soir regagnait son domicile de Lunel au guidon de son scooter. Selon les premières constatations des gendarmes de la brigade de Lunel chargés de l’enquête, il suivait une voiture, quand l’accident s’est produit sur la ligne droite du Mas de Roux, face aux cabanes de pêcheurs. La voiture qu’il suivait a été violemment percutée par un véhicule roulant en sens inverse.

Boule de feu

Une collision frontale qui a immédiatement embrasé la voiture percutée, que le pilote du deux-roues motorisés n’a pas pu éviter. Des automobilistes ont pu extraire le conducteur de la voiture en feu âgé de 35 ans, demeurant à Marsillargues et s’apprêtaient à secourir le conducteur du scooter, quand une forte explosion a illuminé le ciel : les flammes venaient de se propager du premier véhicule à l’autre voiture, dont le conducteur transportait cinq bouteilles de gaz dans son coffre. Quatre ont explosé provoquant une énorme boule de feu.

La fillette de 3 ans qui était à bord et qui était indemne après le choc était sortie et a donc échappé à l’explosion. Elle était très choquée par le spectacle effroyable.  Mais, son papa âgé de 28 ans, domicilié à Pérols, coincé au volant n’a pas pu quitter l’habitacle. Il a été sérieusement brûlé et il était toujours hospitalisé, ce matin dans le service des grands brûlés au CHU Lapeyronie, à Montpellier.

Autopsie ordonnée

Son état de santé s’étant amélioré, il pourrait être entendu demain par les gendarmes, qui ont d’ores et déjà établi qu’il transportait ces bonbonnes de gaz à la demande d’amis, qui avaient prévu d’organiser un week-end festif. La nature du transport était donc privé. L’hypothèse d’un transfert d’ordre terroriste est exclue totalement, ce dimanche.

Le procureur de la République de Montpellier qui supervise l’enquête a ordonné une autopsie, qui sera pratiquée lundi ou mardi à l’Institut médico-légal du CHU Lapeyronie : elle déterminera si le conducteur du scooter est décédé des suites du choc par l’arrière contre la voiture, ou des suites de l’incendie causé par l’explosion. Le Lunellois était marié et père de trois enfants. Il ne buvait jamais d’alcool, même en dehors de son métier de cuisinier et il respectait les limitations de vitesse.

Quand les services de secours et les gendarmes sont arrivés sur place, les trois véhicules en flammes étaient immobilisés dans les herbes bordant la RD 61, dans le sens la Grande-Motte-Lunel. La végétation brûlait également.

>> Notre vidéo

Ce qu’il restait du scooter, après ce terrble accident. Photo JMA. Métropolitain.

2 Comments

  1. Vivement dimanche et le passage à 80…
    Ou alors dans 10 ou 20 ans, quand cette route sera enfin passée en 2×2 jusquà lunel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *