Pérols-Marsillargues : le voleur d’une 2 CV jouait au maître-chanteur

Un maître-chanteur a passé sa garde à vue au commissariat central de Montpellier le jour de la fête de la musique ! C’est une fausse note dans le vol d’une 2 CV de collection à un habitant de Pérols, âgé de 52 ans qui l’a conduit dans les locaux des policiers de la sûreté départementale de l’Hérault, après un jeu de piste et une enquête dignes d’un polar. Récit.

Ces derniers jours, ce Pérolien a constaté la disparition de sa 2CV de collection qu’il avait garée devant son domicile. Une voiture d’une valeur de 6 500€, qu’il ne comptait pas céder à un collectionneur. Il décidait aussitôt de diffuser la photo de la « vieille deuch » volée via une petite annonce sur les réseaux sociaux et les forums de passionnés de véhicules, avec la promesse d’une récompense de 1 000€ à la personne susceptible de l’aider à la localiser.

Samedi dernier, le quinquagénaire trouvait dans sa boîte aux lettres un courrier lui demandant de déposer les 1 000€ dans une poubelle, à Pérols, s’il voulait récupérer sa 2 CV, sans donner plus de précisions.

Planque des policiers

Le Pérolien alertait le commissariat central où il avait signalé le vol. Des policiers de la brigade anticriminalité -BAC- persuadés que l’inconnu du courrier était le voleur et du coup, le maître-chanteur mettaient en place un discret dispositif de surveillance autour de la poubelle. Ils avaient déposé une enveloppe remplie de papiers journaux simulant des billets. Mais, pas de maître-chanteur au rendez-vous.

Une preuve du recel de la 2 CV

Les enquêteurs de la sûreté départementale de l’Hérault demandaient alors à la victime de laisser un écrit dans la poubelle en l’invitant à fournir une preuve de la détention de sa 2 CV de collection. Bingo : dimanche, le propriétaire de la voiture trouvait dans sa boîte aux lettres la carte grise qui se trouvait dans le véhicule le jour du vol. Un nouveau rendez-vous était alors fixé par le maître-chanteur, cette fois dans une zone industrielle proche de Pérols, avec ordre de déposer 1 000€, toujours dans un container.

Fausse plaques

Les policiers de la BAC qui étaient de nouveau à l’affût dans une souricière tendu alentour n’ont pas attendu longtemps : un habitant de Marsillargues âgé de 55 ans a été interpellé au moment où il avait l’enveloppe pleine de papiers journaux en main. Mais, il ne s’était pas déplacé à bord de la 2 CV de collection.

En garde à vue, il a expliqué qu’il avait découvert la 2 CV abandonnée près de son domicile, à Marsillargues, près de Lunel et qu’il avait lu l’annonce et la photo sur un site Internet. Il avait décidé de se faire remettre les fonds.

Carte grise récupérée

La perquisition dans sa propriété a permis de découvrir le véhicule volé déjà équipé de fausses plaques d’immatriculation qui correspondaient à une autre 2 CV en circulation, ainsi qu’une saisie incidente de vélos et de remorques volés, ce qui  débouche sur une enquête menée par les gendarmes de la brigade de Lunel.

Déjà connu de la justice, le voleur qui jouait au maître-chanteur a été remis en liberté après sa garde à vue et sera convoqué ultérieurement pour être jugé devant le tribunal correctionnel de Montpellier. Le Pérolien qui tient à sa 2 CV très recherchée par les collectionneurs comme à la prunelle de ses yeux est heureux de ce dénouement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *