Près de Sommières : une auto-stoppeuse tuée, une garde à vue

L’hélicoptère de la section aérienne de la région de gendarmerie d’Occitanie, basé à Montpellier a longuement survolé jeudi soir, une zone restreinte située dans la commune de Villevieille, mitoyenne de celle de Sommières, non loin du fleuve le Vidourle, près d’un camping et d’un parking où stationnent notamment des caravanes de gens du voyage, ce qui a intrigué les habitants.

Les gendarmes de la compagnie de Vauvert recherchaient une femme signalée disparue et avaient donc requis l’hélicoptère pour effectuer un survol du secteur. Il était environ 20h, hier. C’est finalement un cadavre qui a été retrouvé, un peu avant la tombée de la nuit, gisant sur un terrain vague.

On apprend ce vendredi matin que c’est sur les indications d’un suspect -un homme de 22 ans- qui s’est constitué prisonnier à Montélimar, dans la Drôme pour avouer ce meurtre au couteau, que l’hélicoptère a été réquisitionnée avec une caméra thermique pour localiser le cadavre. La victime âgée de 38 ans, domiciliée dans la Drôme également faisait de l’auto-stop et aurait été tuée en début de semaine. Le meurtrier présumé aurait abandonné le corps à Villevieille, après avoir dîné avec la trentenaire dans un restaurant dans le Gard.

Autopsie ordonnée

Selon nos confrères d‘Objectif Gard, toute la nuit, les techniciens de la cellule d’identification criminelle du groupement de gendarmerie du Gard ont procédé à des relevés d’indices et éventuellement d’ADN sur la scène de crime qui a été gelée et alentour. Un médecin légiste s’est déplacé pour faire un examen sommaire du corps. Il a dressé un obstacle médico-légal et le parquet de Nîmes qui supervise les investigations en « crime flagrant » a ordonné une autopsie. Elle devrait être réalisée ce vendredi en urgence.

Les gendarmes de la brigade de recherches de Vauvert se sont rendus au commissariat de police de Montélimar pour interpeller le suspect et le ramener dans le Gard pour une garde à vue de 48h. Sa voiture a été saisie et va être passée au crible par les gendarmes scientifiques. Un couteau de chasse a été saisie dans le véhicule et soumis à expertise.

Une quinzaine de coups de lame

Le procureur de la République de Nîmes, Éric Maurel a indiqué qu’une information judiciaire sera ouverte samedi matin au cabinet d’un juge d’instruction pour assassinat, ce qui atteste qu’il y a eu préméditation dans le meurtre du jeune drômois. Selon le procureur, l’auto-stoppeuse a reçu des coups de lame au cou, au visage, des mains, des bras et du coeur.

C’est un corps abîmé par les violences à l’arme blanche qui a été découvert, hier soir, par les gendarmes. L’auto-stoppeuse aurait été lardée d’une quinzaine de coups de lame.

>> Notre reportage sur les lieux

Un cadavre de femme retrouvé derrière ce parking, hier soir. On aperçoit l’hélicoptère de la gebdaemerie. Photo Delphine D. pour Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *