Solidarité des Képis Pescalunes : le rêve de Noa devient réalité

Le rêve de Noa, petit protégé des tuniques bleues, est rendu possible grâce à une forte mobilisation pour la ferrade à Valergues. Le 10 juin dernier, plus de 300 personnes ont répondu à l’invitation pour une journée camarguaise initiée par l’association « Les Képis Pescalunes », afin de rendre possible le rêve de Noa, ce petit garçon de 10 ans atteint de la myopathie de Duchenne : assister au décollage de la fusée Ariane à Kourou, en Guyane.

La participation des convives a permis de recueillir 4 500 euros. Du coup, Noa s’envolera donc pour Kourou avec sa famille. Le général Jean-Valéry Lettermann, commandant adjoint de la région de gendarmerie d’Occitanie, commandant du groupement de l’hérault a partagé ce temps fort de convivialité et de générosité, ainsi que le colonel Stéphane Lacroix, commandant du groupement de gendarmerie du Gard, qui soutient l’association depuis sa création.

Un président bien entouré

Le colonel Pierre Poty, ancien patron des gendarmes du Gard, actuel commandant du groupement de gendarmerie départementale de la Guyane et le gendarme Sylvain Blatière, tous deux à l’origine de ce formidable challenge, ont été salués par visioconférence.

Le président des Képis Pescalunes, Christophe Caumes, entouré de Marie Fabre, Miss Languedoc 2014, de Christophe Petagna champion de karaté et de Manolo Gimenès, ancien chanteur du groupe de gitans les Gipsy King a remercié l’hôte du jour, Pierre Rambier, les partenaires et les bénévoles, sans qui ce projet n’aurait pu être finalisé.

inutile de dire que le petit Noa est aux anges depuis qu’il sait qu’il va bientôt s’envoler pour la Guyane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *