Montpellier : l’auteur d’un home-jacking trahi par un radar

Mardi vers 17h, des policiers du groupe de sécurité de proximité -GSP- de la Sécurité publique du bureau de Lattes, dont leur véhicule est équipé du système Lapi -lecture automatique des plaques d’immatriculation- ont repéré une BMW de série 3 signalée volée depuis le 21 mai dernier garée dans la rue Frimaire, dans le quartier de Richter, à Montpellier.

Ils ont alerté le central qui a dépêché un équipage de la brigade anticriminalité -BAC- qui a mis le véhicule sous discrète surveillance. Dans la soirée, un individu muni de la clé de la BMW s’est installée au volant. Il a été aussitôt neutralisé et placé en garde à vue.

Vol de nuit à Prades-le-Lez

L’enquête a établi que cette voiture avait été dérobée dans la nuit du 20 au 21 mai dernier à un particulier de Prades-le-Lez, pendant son sommeil. Un home-jacking dans les règles de l’art : après effraction de la villa, vol des clés ayant permis de s’enfuir avec la BMW série 3, mais également de bijoux et de l’argent. Le propriétaire a découvert les faits le matin au réveil.

Les gendarmes de Castelnau-le-Lez ont diffusé le véhicule, localisé donc mardi à Richter. En garde à vue, le suspect, un Montpelliérain de 22 ans, déjà connu pour des cambriolages a nié avoir volé la voiture, expliquant avoir trouvé la clé de contact par terre, dans la rue, à proximité de là où elle était en stationnement et que son intention était de la « roulotter », car il n’est pas titulaire du permis de conduire…

Virée avec sa soeur et une amie

Une perquisition réalisée par les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault chargés de l’enquête au domicile de sa soeur qui l’héberge a été infructueuse. Celle-ci a déclaré qu’elle ignorait que son frère roulait à bord d’une BMW série 3…L’exploitation des photographies d’un radar implanté à Montpellier allait anéantir leur version : non seulement, on reconnaît le jeune montpelliérain au volant de cette voiture, mais, en plus, il avait comme passagers sa soeur et une amie, lors de cette virée.

La soeur du voleur présumé a finalement reconnu en garde à vue que son frère conduisait cette BMW depuis la nuit du home-jacking, ce qu’il a continué de nier, jusqu’à sa présentation ce soir devant un magistrat au parquet de Montpellier.

2 Comments

  1. une pompe a fric et de toute facon un delateur de sous merde ,dommage que ses boite d’encu++++ traine comme les put++ sur les bords de route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *