Frontignan-la Peyrade : la pollution provient du réseau pluvial

Dix kilos de soufre ont été déversés mercredi dans le canal du Rhône à Sète, le long de l’avenue André Malraux, dans la zone industrielle de la Peyrade, dans la commune de Frontignan, comme Métropolitain l’a évoqué ici, dès hier soir. L’apparition d’une poudre blanchâtre sur 600 mètres de long et 20 mètres de large avait été constatée en fin d’après-midi.

Les sapeurs-pompiers du Sdis, notamment les unités spécialisées en risque chimique et en dépollution, des cellules dépêchées de Frontignan et de Sète avaient installé des barrages flottants pour contenir la nappe de soufre.

Pompage en cours

Selon nos informations, cette technique a porté ses fruits, puisque à 9h ce jeudi, elle n’était plus que 100 mètres de long et faible en profondeur dans les eaux du canal du Rhône à Sète. Les pompiers sont revenus sur la zone ce matin et une opération de pompage est en cours pour aspirer le soufre. Par ailleurs, le canal est rouvert à la circulation fluviale.

La mobilisation des partenaires pour ce genre de pollution -Sdis 34, Dréal, Voies navigables de France, Cross Med, élus de Frontignan et de Sète, police nationale et municipale et dirigeant de la société concernée- constitue un aspect très positif.

Selon les premières constatations des services de police de la sécurité publique du commissariat de Sète-Frontignan, cette pollution qui se situe à la hauteur d’une société spécialisée dans la fabrication des engrais et des fertilisants provient du réseau pluvial. Une enquête est en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *