Montpellier : un salon d’art pour offrir des vacances à des enfants défavorisés

Jef Aérosol, Hervé Di Rosa, Mist, Ernest Pignon-Ernest, Robert Combas, Robert Crumb ou encore Camille Adra, Karen Thomas, Siko, Jean-Paul Bocaj, Mr BMX… une cinquantaine d’artistes ont répondu à l’appel du Secours Populaire Français afin de participer les 29-30 juin et 1er juillet à la 1ère édition de Solid’Art à Montpellier. Une expo-vente d’art contemporain dont les bénéfices serviront à financer des vacances pour des enfants défavorisés.

De Lille à Montpellier

« L’idée est venue d’un artiste à Lille désireux de faire quelque chose pour le Secours Populaire » explique Florian Neveu, organisateur et commissaire du salon, qui exporte la manifestation dans le Sud. Pour sa 4e édition lilloise, Solid’Art a permis de récolter il y a quelques semaines 150 000 € et d’offrir 3 000 journées de vacances « mais c’est à une autre échelle », prévient-il, « il y avait 130 artistes ». Avec la collaboration d’Anagraphis, du Cercle des arts et de la culture, de Line Up et de Runthings Gallery, Florian Neveu a réuni une cinquante d’artistes. « Leur présence est due à leur talent mais surtout à leur qualité humaine » salue Éric Ollier, secrétaire général du Secours Populaire de l’Hérault.

« C’est un salon pour tout le monde. Il y en aura pour toutes les bourses, avec des oeuvres à 50 € ou un Mist à 14 500 €, et tous les goûts : du street-art, de la peinture, de la gravure… » annonce Florian Neveu. « L’enjeu est de collecter des fonds. Nous voulons être un élément fédérateur et l’art est un vecteur formidable pour ça ». Si les artistes conserveront une partie des ventes, le commissaire justifie : « Ils viendront durant trois jours pour animer les stands, présenter leur travail, rencontrer le public… ».

Faire grandir la manifestation

La Ville de Montpellier apporte également son soutien à Solid’Art par le prêt de la salle Nogaret et une campagne de promotion sur les affichages municipaux. Isabelle Marsala, adjointe à la culture, n’a pas caché sa volonté de pousser plus encore la manifestation : « Nous voulons faire de cette première édition un événement important. J’espère qu’il va prendre de l’ampleur et s’installer sur Montpellier. S’il y a 130 artistes à Lille, nous en aurons 150 l’année prochaine ».

« 25’000 personnes sont aidées par le Secours Populaire dont 36 % sont des enfants », présente Éric Ollier, « Cela démontre l’importance de l’opération et la nécessité de partir en vacances pour ces enfants ». Solid’Art participe à collecter l’objectif de 200′ 000 € pour permettre à 5 000 enfants de s’évader de leur quotidien quelques jours. Le salon a également pour but de faire découvrir la culture au plus grand nombre. C’est pourquoi des visites seront organisées pour les personnes accompagnées par le Secours Populaire.

>> Pratique : Solid’Art du 29-30 juin et 1er juillet à la salle Nogaret (espace Pitot), Montpellier. Entrée libre.
Faire un don au Secours Populaire, 50 € = une journée de vacances :
– Par chèque à envoyer à Secours populaire français fédération de l’Hérault – 371 avenue du marché gare – 34000 Montpellier.
– En ligne sur www.secourspopulaire.fr/34

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *