Expo à Montpellier : dans la « Jungle » d’Alice de Miramon chez Agnès b

Manon Haddouche, dont on peut lire ses critiques d’art tous les dimanches ici, est allée se perdre dans la jungle, dans la semaine. Elle a succombé à cette exposition, dans une jungle qui forme un étonnant mélange de peintures au milieu de prêt à porter. Une jungle au coeur de Montpellier, où on s’y retrouve facilement.

Installée rue Foch, entre préfecture et Jardins du Peyrou, la boutique de prêt-à-porter, chaussures et accessoires chics Agnès b. expose les oeuvres d’Alice de Miramon, jusqu’au jeudi 5 juillet, en collaboration avec la Galerie Cubik. Si leur caractère onirique transporte déjà les visiteurs dans un univers particulier, elles ont ici une particularité extraordinaire, au sens littérale du terme : la réalité augmentée. Un moyen pour approfondir les symboles et atmosphère des peintures. 

L’artiste peintre et graphiste, offre ici une parenthèse enchantée et enchanteresse dans une jungle foisonnante, accueillante et graphique, loin d’être inhospitalière. Ses peintures ont parfois un goût de paradis perdu, d’avant -ou d’après- le chaos de l’Humanité, tout en douceur, charme et volupté. Très tôt passionnée par le dessin, Alice de Miramon aime alors contempler les vitraux, les portraits et les livres anciens. Des goûts qui se retrouvent dans son oeuvre actuelle.

Une jungle suave et sensuelle 

Ayant travaillé pour cette exposition autour de la nature et de la jungle, Alice de Miramon dote ses oeuvres d’une âme, en utilisant des matériaux recyclés, anciens, ayant déjà vécu. La passion dévorante du dessin amène l’artiste à créer partout, sur tous les supports. Des papiers vieux d’une centaines d’années ou encore des cartes anatomiques se voient ainsi ressuscités sous une forme des plus esthétique n’enlevant rien à leur charme d’alors. Ils subliment et sont sublimés.

Des vieilles lettres à l’écriture majestueuse rappelant une correspondance des temps jadis sont également utilisées. Résultant d’une « chasse au trésor » de la peintre, ces supports se voient ornés de couleurs vives et chatoyantes. Sublimes, les sujets habitent et investissent réellement, par leur présence, ces décors. Le corps est ici exposé, de façon sensuelle, mais jamais vulgaire.

Les rondeurs sont mises en valeurs, généreuses, et harmonieuses.  Si ces hommes et femmes sont souvent dénués de vêtements, c’est parce qu’Alice de Miramon tient au « côté graphique » de ses créations, tout de même habillés « par des tissus ou tatouages » 

La réalité augmentée approfondie les oeuvres

Pour pouvoir profiter pleinement de « l’expérience Miramon », il suffit de suivre un processus rapide expliqué à l’entrée de l’exposition. Muni d’un smartphone ou d’une tablette, il faut premièrement télécharger l’application HP Reveal. Une fois dans le téléphone, il suffit de la sélectionner d’y rentrer le code donné à la boutique puis de flâner entre les tableaux à scanner avec l’appli.

Comme par magie, ils prennent vie, s’animent, renforçant ainsi la poésie des peintures, calmes, contemplatives parfois presque d’une joyeuse mélancolie et le côté vivant dû aux support choisis. Pour en citer certains : « Too hot », comme un jeu de mot entre le jeune homme à la chemise ouverte fumant une cigarette préalablement allumée, qui se met à fumer. Qui est donc Too hot (trop chaud-e-) ? La température, le jeune homme ou la cigarette allumée ?

Dans  « Les serpents », c’est une jeune femme aux courbes arrondies, de dos, qui déclame un poème. On peut voir certains dessins se construire, ou se déconstruire. La dame au corset, tableau vertical que vous trouverez aisément, dévoile charmes et secrets sur son habit, qui s’imprime de certains autres tableaux.

>> « Jungle », exposition à visiter jusqu’au jeudi 5 juillet, le lundi de 14h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h. Fermé le dimanche. À la boutique Agnès b., 14, rue Maréchal Foch à Montpellier. Tél. 04 67 57 80 94

Photo Manon Haddouche
Photo Manon Haddouche
Photo Manon Haddouche
Photo Manon Haddouche
Photo Manon Haddouche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *