Baignade dans l’Hérault : « excellente » pour piquer « un cabus »

Si l’on en croit l’Agence Régionale de Santé -ARS- d’Occitanie qui a analysé les zones de baignade du département de l’Hérault, en mer ou en rivière, la qualité des eaux est excellente.

L’ARS, qui surveille régulièrement la qualité des eaux de baignade, a effectué près de 900 prélèvements sur 112 zones identifiées, sur le littoral et dans l’arrière-pays, pour jauger la qualité des eaux dans les zones de baignades. Le bilan, au final, se révèle plutôt flatteur pour l’Hérault dont les cours d’eau ont profité des abondantes précipitations de mai et juin pour maintenir de hauts débits purificateurs.

Carton plein donc pour le département où l’on peut sans risque aller barboter ou « piquer un cabus », un plongeon bien sûr : l’ARS classe majoritairement les zones de baignade en « très bonne qualité ».

Un littoral bien classé

Le littoral, tout d’abord. L’ARS a analysé 67 zones de baignades. Pas de fausses notes cette année : 65 plages sont classées en « excellente qualité », contre un seul en « bonne qualité », la plage sud de l’Etang de Thau et un autre en « qualité satisfaisante », la plage Richelieu, au Cap d’Adge.

Les rivières sont propres

Les rivières, ensuite : sur 42 sites de baignade, 35 sont classés en « excellente qualité », contre 4 en « bonne qualité ». Un site se voit attribué le classement « changement », la plage de Belarga, près de Paulhan, sur l’Hérault. Des travaux ont troublé la qualité de l’eau pendant deux ans, mais la plage vient de rouvrir.

Pas de risques de maladies

Enfin, notez que sur les 3 sites héraultais fermés à la baignade en 2017 -Le Baous sur le Jaur ; Taillevent sur l’Orb à Olargues ; Gravezon à Lunas-, la zone de Taillevent à Lunas, a reçu le feu vert de l’ARS pour une réouverture cet été…

Une précision : les analyses de l’ARS indiquent essentiellement que la qualité des eaux exclue les risques pour les baigneurs de ramener de mauvais souvenirs de leurs baignages : gastro-entérites, leptospirose, dermatites.

>> En savoir plus :
https://www.occitanie.ars.sante.fr

9 Comments

  1. Vu les individus qui frequentent ces spots de riviere, ce n est plus « piquer un cabus » qu il faut dire (les locaux occitans se rarefient) mais plutôt « takhudh tarajue » ; ces individus laissent ces petits coin de paradis dans un etat de salete sans nom en general.

    1. Bonjour. À St Laurent le Minier. Si vous allez, poussez vers le Cirque de Navacelle. Site sublime et spot de baignade sympa. Bonne route. (voir via internet en premier éventuellement.)

  2. Moi parisienne je suis allée dans cet endroit magnifique et j ai apporté des sacs poubelles j ai laissé cet endroit propre je peux vous dire que les locaux n en font pas autant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *