Montpellier : le Festival des Architectures Vives 2018 explore la ville de demain

Depuis ce mardi et jusqu’à ce dimanche 17 juin, les installations du Festival des Architectures Vives reviennent occuper les cours d’une dizaine d’hôtels particuliers de Montpellier à l’initiative de l’association Champ Libre et le soutien de nombreux partenaires. L’occasion d’une déambulation toujours agréable et poétique dans les artères de l’Écusson.

Pour cette édition 2018, le festival prend pour thème SENcity et propose un questionnement autour des nouvelles technologies et de leur impact sur les villes. Un laboratoire vivant et éphémère explorant la manière dont les villes jouent avec les SENsors (capteurs) pour constituer une cité SENsible.

Depuis 2006, le FAV sensibilise le visiteur au large domaine de l’architecture à travers les installations de jeunes architectes, urbanistes ou paysagistes. Occupant l’espace d’une cour d’un hôtel particulier, le festival ouvre ainsi des lieux habituellement fermés. Passées les larges porches, la découverte constitue un double plaisir comme si deux univers se superposaient. Les ambiances des installations se mêlent à l’identité des vénérables cours pour créer des atmosphères uniques.

La ville intelligente

Pour cette édition 2018, le FAV interroge sur la ville intelligente, la ville laboratoire ouverte à toutes les expérimentations. À la fois un impératif face aux enjeux démographiques, une opportunité pour certains et un danger pour d’autres. Un questionnement qui bascule vite sur la place de l’homme dans ces dispositifs et cette société qui se dessine.

Douze équipes internationales explorent ces notions à travers des installations éphémères, informatives et interactives ouvertes aux citoyens et voulues démonstratrices d’innovation.

>> Mode d’emploi

L’hôtel Saint-Côme héberge le pavillon d’accueil du FAV où l’on peut retirer la carte pour se guider et obtenir auprès des médiateurs toutes les informations nécessaires. L’installation Prisme, réalisée par l’Atelier Vecteur en collaboration avec les Québécois José Luis Torres et Karole Biron, est un dialogue entre la pierre et le bois, véritable incitation à la flânerie. De là vous pourrez ensuite partir à la découverte des différents lieux où d’autres médiateurs apporteront toutes les explications sur les installations. La déambulation peut s’effectuer dans n’importe quel ordre. Et, bien évidemment, le FAV est toujours gratuit.

L’université d’architecture de Gênes invitée

Fondée en 1972 et reconnue à travers l’Italie, cette faculté, nommée Département d’architecture et de Design, porte une grande attention dans son enseignement à l’environnement. L’équipe pour le FAV, dirigée par Manuel Gausa avec des étudiants et des doctorants, présente Urban Living Room. Une installation génératrice de discussions qui interroge également sur le risque de standardisation et de dépersonnalisation. À voir à l’hôtel des Trésoriers de la Bourse.

Architectes en herbe

Le FAV et le rectorat ont travaillé conjointement à une belle collaboration entre des étudiants de l’ENSAM et des scolaires de CM1-CM2 de quatre écoles de Montpellier. L’occasion de présenter le métier d’architecte aux écoliers et surtout de concevoir ensemble quatre installations. Celles-ci sont à découvrir dans le magnifique écrin de la cour Soulages, au 31 rue de l’Université.

KA-AU

Le projet KA-AU (Knowledge Alliance for Advanced Urbanism) – SENcity s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche Européen intitulé « Knowledge Alliances ». Il vise à associer le milieu de l’enseignement, de la recherche, et des entreprises. Ainsi le consortium KA-AU regroupe trois universités, six entreprises et deux acteurs sociaux culturels, les éditions ACTAR à Barcelone et le Festival des Architectures Vives à Montpellier. Ce consortium travaille sur l’impact des nouvelles technologies sur la ville, l’urbanisme, l’architecture, tant dans sa façon de la concevoir, de la pratiquer que de la gouverner. Du 13 au 15 juin, le KA-AU propose chaque jour trois conférences, gratuites et ouvertes à tous, sur ces thèmes.

>> Plus d’informations sur www.festivaldesarchitecturesvives.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *