Ecologie : Evol débarque à Montpellier à l’automne

Le groupe La Poste annonce le lancement à Montpellier, à l’automne 2018, d’une start-up spécialisée dans la logistique en véhicules électriques, Evol : Espace de valorisation et d’optimisation logistique. L’enjeu : favoriser les transports pour la livraison du dernier kilomètre et luttre contre la pollution, les bouchons et le réchauffement climatique.

Concrètement, ce projet Evol repose sur un concept écolo : désengorger le centre-ville des véhicules de livraison, camions et autres camionnettes, en assurant la livraison du « dernier kilomètre » à l’aide de véhicules électriques : « Apaiser le coeur de ville est une priorité et pour cela, il faut en exclure les véhicules de livraison qui chaque jour ralentissent la circulation, créent des bouchons, polluent et dégradent la voirie », explique Jean-Pierre Rico, maire de Pérols, vice-président de la métropole chargé des transports et de la mobilité.

10’000 livraisons/jours

Le projet Evol, un consortium national créé par le groupe La Poste, apporte son expertise aux collectivités souhaitant s’engager dans cette stratégie de gestion du dernier kilomètre. L’enjeu est considérable pour Montpellier où la Métropole et La Poste recensent 26’000 mouvements de marchandise chaque jour, dont 10 000 livraisons pour La Poste.

Présenté lors de la semaine européenne du Développement Durable, ce dispositif innovant permettra d’effectuer les livraisons en véhicules électriques, petits camions ou triporteurs. Pour développer cette solution, le consortium s’est adossé à un acteur montpelliérain spécialiste du transport électrique urbain, la société SEV.

Première plateforme à Près d’Arènes

Montpellier, tout comme Saint Etienne ou Grenoble par exemple, se sont engagés dans ce projet. Dès 2016, Grenoble a mis en place ce service proposé par Evol. Dès octobre prochain à Montpellier, l’expérience de logistique urbaine grandeur nature permettra, depuis des plateformes proches du centre-ville, d’effectuer les livraisons en mode doux.

La première plateforme locale, ou « centre de mutualisation des flux », verra le jour à Prés d’Arènes sur 1 000 m². La Poste confirme au passage que son imposant bâtiment de Rondelet abritera aussi un espace de logistique… Par la suite, au moins 3 autres plateformes seront ouverts autour de Montpellier.

60% de CO² en moins

La Poste a profité de la présentation d’Evol à Montpellier pour avancer quelques chiffres. Dont celui-ci : depuis 2015, la groupe national, qui encourage les tournées des facteurs en tramway et l’utilisation des vélos électriques, estime avoir obtenu une baisse des émissions de CO² de 60 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *