Hérault : un autocar au gaz naturel testé sur la ligne 101

Transdev, en partenariat avec GRDF, et le constructeur Scania teste depuis vendredi un autocar au gaz naturel avec la collaboration de la Région Occitanie et de Hérault Transport. L’autocar Scania Interlink GNV est expérimenté en service commercial sur la ligne départementale 101 du réseau Hérault transport jusqu’au vendredi 22 juin. Cet autocar circule de Marsillargues à Castelnau-le-Lez. Explications.

Grand moment ce vendredi, à l’hôtel de région à Montpellier : Transdev, représenté par Thierry Decerle, directeur commercial développement de la zone Sud, Jean-Luc Gibelin vice-président de la Région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- en charge des transports, Hussein Bourgi, président d’Hérault Transports, André Sautet, directeur territorial régional du Languedoc et du Roussillon de GRDF et Nicolas Cruchet, chef de région Autocar Sud-Ouest Scania ont mis en service l’autocar Scania Interlink GNV, expérimenté en service commercial sur la ligne départementale 101 du réseau Hérault transport.

« J’ai souhaité tester cette expérimentation sur notre ligne 101 qui va de Lunel à Castelnau-le Lez. En effet cette ligne traverse 3 intercommunalités -Pays de Lunel, Pays de l’Or, Métropole de Montpellier- et une dizaine de communes -Marsillargues, Lunel, Lunel Viel, Saint Brès, Baillargues, Saint Aunès, Vendargues, Le Crès, Castelnau-le-Lez-, assurant une exposition optimale de cette expérimentation auprès des voyageurs et des décideurs », explique Hussein Bourgi, le président d’Hérault Transport.

Voyageurs assis uniquement

Transdev exploite déjà plusieurs réseaux urbains comprenant des autobus GNV : autobus = possibilité de transport de voyageurs debout. Ces véhicules sont conçus pour les conditions particulières du transport en milieu urbain : distances courtes, passagers debout, etc…

Le véhicule testé jusqu’au 22 juin est un autocar (autocar= voyage assis uniquement) qui a pour vocation d’opérer sur de plus longues distances.

Plusieurs critères seront mis à l’épreuve durant l’expérimentation : autonomie en carburant, efficience, confort de conduite pour le conducteur, confort à bord voyageur.

Enquête de satisfaction

Un retour d’expérience sera formalisé, au sein duquel le ressenti des voyageurs aura une place active par la mise en place d’un outil d’enquête de satisfaction dynamique à bord du véhicule : Opinion Box. Durant cette période de test, des visites de sensibilisation à la transition énergétique seront également organisées avec des classes scolaires de primaire. Toutes les parties prenantes de cette expérimentation -la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, Hérault Transport, Transdev, Scania et GRDF – sont mobilisées pour répondre collectivement aux enjeux de la transition énergétique sur l’ensemble du territoire.

Le message de Carole Delga

« La Région se mobilise pour le développement des modes de déplacement alternatifs et engage un tournant pour s’équiper de véhicules à faible émission en vue d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre, polluants atmosphériques et particules. Le Gaz naturel véhicule (GNV) représente une véritable alternative aux carburants conventionnels. Au-delà de la mobilité durable, les carburants alternatifs permettent d’initier une démarche vertueuse d’économie circulaire en faveur de l’autonomie énergétique notamment le bioGNV issu de déchets organiques », relève Carole Delga, à l’évocation de ce test sur la ligne 101 d’Hérault Transport.

Elle poursuit dans son message : « À ce titre la Région soutient le projet Seven qui prévoit le déploiement de 20 stations de distribution de carburant bioGNV et plus de 400 véhicules associés, en fédérant 15 collectivités de la région, autant de grandes entreprises et une vingtaine de PME locales. Depuis le début de l’année, la Région encourage les expérimentations des transporteurs routiers pour la mise en circulation de nouveaux autocars à faibles émissions concourant à sa stratégie Région à énergie positive. Pour notre région, étendue sur plus de 72’000 km, et accueillant chaque année 50’000 nouveaux habitants, la question des mobilités est cruciale. Il s’agit d’une part de favoriser les déplacements en tenant compte des nouveaux modes de vie et usages de nos concitoyens, et d’autre part d’intégrer les enjeux environnementaux au cœur de notre modèle de développement. Il convient donc de travailler dès aujourd’hui, et cela collectivement, à imaginer des modes de déplacements plus respectueux de l’environnement, plus économes en énergie. Ainsi, dans le cadre de notre trajectoire pour devenir la première Région d’Europe à énergie positive et en tant qu’autorité organisatrice des transports, nous accordons une importance particulière aux projets de mobilités alternatives qui émergent et se développent dans nos territoires. Notre nouveau service public régional de transports, liO (Lignes Intermodales d’Occitanie), intègre ces problématiques stratégiques au travers notamment de plusieurs expérimentations en cours autour du train hybride, du train à hydrogène ou des carburants alternatifs pour les autocars ».

Les commentaires des voyageurs ayant testé cet autocar au gaz naturel sont attendus avec impatience sur Opinion Box.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *