Hérault : opération « Zéro PV » de la police nationale

Les syndicats de la police nationale ont lancé depuis jeudi une opération Zéro PV pour protester contre la réorganisation de leur temps de travail. Ce mouvement a été suspendu vendredi par certains syndicats, mais, il se poursuit dans l’Hérault, selon Bruno Bartoccetti, délégué régional d’Unité SGP Police-FO, joint ce dimanche par Métropolitain.

« Elle est suspendue pratiquement dans tous les départements, car la direction centrale de la police nationale, à Paris a annoncé vendredi la reprise des négociations avec le comité syndical national sur les points, dont nous n’avons pas obtenu satisfaction sur la réorganisation du temps du travail. Dans l’Hérault, la grève du zèle se poursuit pour Unité SGP Police-FO 34, à cause des mauvaises conditions de sécurité du personnel au sein de l’hôtel de police de Montpellier », révèle Bruno Bartoccetti.

Action symbolique

Alors que les grèves à la SNCF perturbent le quotidien des Français depuis plus de deux mois, voilà un mouvement social qui donne le sourire et qui est approuvé par une large majorité des conducteurs.

Les organisations Alliance Police Nationale, CFE CGC, Unité SGP Police FO, FSMI et UNSA avaient invité jeudi, les fonctionnaires à ne pas mettre de PV aux automobilistes sur l’ensemble du territoire national. Et ce pour une durée illimitée. Elles précisent toutefois que le carnet à souche pourra sortir en cas « d’infractions graves ». Avec cette action symbolique, les syndicats veulent montrer leur opposition à « un projet d’arrêté relatif à l’organisation du temps de travail ».

« Une régression »

Ce projet est une « régression » et « fragilise les temps de repos de tous les personnels », indique Bruno Bartoccetti. En réaction à des « attaques sans précédent » de ses « droits les plus fondamentaux », les policiers nationaux « doivent réagir dans l’unité syndicale avec la plus grande fermeté ».

Attention cependant, tous les policiers ne prendront pas part à cette grève du PV, qui se poursuit dans l’Hérault jusqu’à nouvel ordre. Les trois représentants de chaque fédération, soit plus de 90% de l’ensemble des personnels de la police nationale s’adresseront aux policiers nationaux, à l’issue de la rencontre à la direction centrale de la police nationale qui revoit sa copie. La date de cette réunion n’est pas encore fixée, mais, elle devrait se dérouler dans les prochains jours.

Bruno Bartoccetti du syndicat Unité SGP Police-FO : « L’action Zéro PV n’est pas suspendue dans l’Hérault ». Photo JMA, Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *