Exercice dans l’Hérault : un spéléo bloqué dans un gouffre

Un exercice de sauvetage d’un spéléologue bloqué dans un gouffre situé dans une zone isolée de la commune de Brissac, au nord-ouest de Saint-Martin-de-Londres, entre Montpellier et Ganges se déroule depuis ce samedi matin avec des équipes spécialisées du groupe en milieu périlleux -GMP- du Sdis de l’Hérault et les bénévoles du Spéléo Secours Français.

Douze pompiers d’unités du GMP, une équipe médicale et un poste de commandement du Sdis 34 sont engagés sur un site escarpé et difficile d’accès. La « victime » a été localisée après plusieurs heures de reconnaissance, puis conditionnée pour être prête à être remontée à la surface. Cette opération de simulation d’accident en milieu souterrain devrait s’achever à 22h30.

Cet exercice intervient quelques jours après l’incident, réel cette fois, d’un spéléologue qui était coincé par 45 mètres de fond dans une grotte du plateau d’Aumelas, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Montpellier, comme Métropolitain l’a évoqué ici.

Crânes de chiens en 2016

En mars 2016, une équipe de spéléologues du club de Ganges était intervenue autour de l’aven Goupil, dans cette commune de Brissac. Ils avaient remonté les restes et les crânes de 34 chiens, jetés par 18 m à 20 m de fond. C’était principalement des chiens de chasse…

Cette macabre découverte avaient été réalisée trois semaines plus tôt, alors que ces passionnés d’exploration souterraine cherchaient l’entrée de cet aven à peine défloré, à la limite de la commune de Cazilhac, près de l’aire d’envol du roc Blanc.

Un poste de commandement installé pour l’exercice. Photo Sdis 34.
Pompiers et bénévoles du Secours Spéléo Français sur les lieux. Photo Sdis 34.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *