Du RSA vers l’insertion : le Département et la CAF oeuvrent ensemble

Le Département de l’Hérault et la Caf sont engagés pour simplifier et accélérer le parcours des nouveaux bénéficiaires du RSA vers l’insertion.

Mercredi, Kleber Mesquida, président du Département de l’Hérault, Guy-Charles Aguilar, président du conseil d’administration de la CAF de l’Hérault et Thierry Mathieu, directeur de la CAF de l’Hérault, ont signé une convention de partenariat, à l’hôtel du département, à Béziers. Le Département et la Caisse d’Allocations Familiales de l’Hérault se sont associés pour développer une plateforme d’orientation des nouveaux allocataires du RSA plus simple, plus rapide et plus efficace.

Après l’avoir expérimentée, sur le secteur du Cœur d’Hérault, l’année dernière, le conseil départemental de l’Hérault a étendu ce dispositif au territoire de Béziers depuis janvier dernier, avec le concours de la CAF.

Objectif de cette expérimentation : après bientôt dix ans de RSA, il s’agit de répondre autrement aux impératifs d’insertion sociale et professionnelle des personnes. La volonté commune du Département de l’Hérault et de la CAF est d’agir ensemble pour favoriser des sorties plus rapides du RSA, par un accompagnement réactif vers la reprise d’activité.

Orienter au plus tôt vers la bonne personne

Exit les intervenants multiples et les délais toujours trop longs : avec ce nouveau dispositif, les personnes bénéficient immédiatement d’un rendez-vous, auprès d’un agent de la CAF, formé spécifiquement, destiné à ouvrir leur droit au RSA et à les orienter vers un parcours d’insertion personnalisé.

Cet entretien de 30 minutes permet de faire le point, sur l’emploi et la situation personnelle de l’allocataire. Il se conclut aussitôt par la signature d’un contrat d’orientation, qui fixe les étapes du parcours d’insertion à accomplir par l’allocataire, l’objectif étant de lever ses freins à l’emploi.

L’allocataire repart avec un rendez-vous, soit avec Pôle Emploi, soit avec une association conventionnée avec le Département de l’Hérault dans le cadre du programme départemental d’insertion, ou encore avec un travailleur social, si une problématique sociale doit être prise en compte, avant une orientation vers l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *