Emploi en Occitanie : 13’000 nouvelles places de formation

Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- a accueilli ce vendredi, à l’hôtel de région de Toulouse, le Premier ministre Edouard Philippe. À cette occasion, l’Etat et la Région ont signé la convention d’amorçage du Plan d’investissement Compétences -PIC- qui permettra, en Occitanie, la création de 13’000 places de formation supplémentaires à destination des demandeurs d’emploi et des jeunes.

« Notre région est parmi les plus dynamiques et attractives de France, avec le plus fort taux de créations d’entreprises du pays et une croissance de l’emploi de près de 2% en 2017. Toutefois, avec 24’000 nouveaux emplois à créer chaque année et 15’000 offres qui restent non pourvues faute de qualification, nous devons trouver des solutions nouvelles pour relever le défi de l’emploi. C’est le premier combat de la Région et nous le menons sans relâche, depuis 2016, en expérimentant des formations ou des pratiques pédagogiques nouvelles. Je pense par exemple au déploiement de nos Ecoles régionales du numérique, au développement de la formation à distance mais aussi à nos nouveaux dispositifs d’aide aux entreprises. Le Plan d’Investissement Compétences va nous permettre de renforcer nos dispositifs tout en libérant des initiatives nouvelles en faveur des personnes les plus éloignées de l’emploi et de la formation. Nous faisons le pari de l’innovation pour relever le défi de la transformation des compétences et de l’emploi », a déclaré à cette occasion Carole Delga.

Financement de 59 M€

Le Plan d’Investissement Compétences lancé par le Gouvernement prévoit d’améliorer la qualification des jeunes et des demandeurs d’emploi non qualifiés. En Occitanie, la convention d’amorçage du PIC signée aujourd’hui se traduira donc par la création et le financement de 13’000 places de formation supplémentaires cette année, pour un montant de 59 M€.

La Région pilotera la mise en œuvre du plan, en partenariat avec Pôle Emploi, en favorisant l’ouverture de places de formation dans des secteurs qui recrutent -numérique, énergies nouvelles, services à la personne, industrie, transport et logistique- et en fonction des besoins en compétences des entreprises des 18 bassins d’emploi de la région.

La poursuite du plan sur la période 2019-2022 sera précisée dans le courant de l’année à travers les Pactes régionaux d’investissement dans les compétences que le gouvernement proposera aux conseils régionaux.

Quel rôle des Régions ?

« Nous démontrons aujourd’hui concrètement notre volonté d’accompagner un véritable choc de transformation du système de l’emploi et de la formation, devenu trop complexe pour enrayer le chômage, développer notre économie et pour nos jeunes. La Région reste toutefois très attentive aux craintes que soulève le projet de réforme en cours sur la formation et  l’apprentissage. Nous nous inquiétons particulièrement de la fin du pilotage de la carte des formations par les Régions et de la mise en place d’un financement des CFA au contrat, qui risque de conduire à la mise en concurrence de formations, voire à leur disparition, notamment dans les zones rurales. Il est urgent enfin que le projet de loi précise le rôle des Régions en matière d’orientation qui reste le principal frein à l’apprentissage. Compte tenu de ses compétences vis-à-vis des jeunes comme des entreprises, la Région revendique cette responsabilité pour garantir la cohérence et l’efficacité de la chaine éducation-orientation-formation-emploi », a également souligné Carole Delga.

Dispositifs inédits et innovants

La Région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- a fait de l’emploi et de la formation la 1ère de ses priorités. Elle y consacre cette année plus de 400 M€. Depuis 2016, la Région a lancé des dispositifs inédits et innovants pour favoriser l’accès à la formation et à l’emploi pour les publics les plus fragiles, les jeunes et les demandeurs d’emploi non qualifiés. Parmi les actions emblématiques lancées ou pilotées par la Région :

-Un plan de développement de l’apprentissage qui doit permettre de porter à 40 000 le nombre d’apprenti.es en Occitanie d’ici 2021. Parmi les mesures-phares de ce plan en 2018, l’ouverture de 140 nouvelles formations à la rentrée et le lancement de l’application Anie, la 1ère application de matching dédiée à l’apprentissage.

-L’élaboration d’un nouveau programme de formation professionnelle pour la période 2019-2022, doté de 532 M€.

-Le déploiement de l’Ecole régionale du numérique sur les 13 départements de la Région.

-La création d’un réseau régional de formation à distance qui sera déployé et accessible à partir du 1er janvier 2019.

-Le pilotage de Plan « 500’000 formations » pour des demandeurs d’emploi : en 2016 et 2017, les objectifs ont été dépassés : avec près de 185’000 entrées en formation sur les deux années, la Région Occitanie est la première région de France pour la réalisation de ce plan.

Signature de la convention à Toulouse. Photo Jean-Jacques Ader.

 

1 Comment

  1. sachez monsieur madame que je n’embaucherai jamais dans ce pays !! trop de charge pour votre coucous ! en bon entendeur !
    je prefere fermer l’entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *