Drame de Tressan : le gendarme de Lodève s’est suicidé

Rebondissement dans l’enquête sur l’accident mortel de la circulation, dimanche après-midi, sur la RD 32, entre Gignac et Montagnac, dans la commune de Tressan, où une voiture s’est violemment encastrée contre un platane : le conducteur qui était gendarme adjoint volontaire au Peloton de surveillance et d’intervention -Psig- de Lodève s’est suicidé.

Âgé de 23 ans, il était célibataire et sans enfant. Dans une lettre laissée à ses proches, il a expliqué les raisons de son terrible geste. Il aurait, par ailleurs fait part de son intention de mettre fin à ses jours à une amie proche, quelques jours plus tôt. Il n’était pas en service le jour du drame.

Pompier volontaire dans l’Aude

Le jeune militaire était également sapeur-pompier volontaire dans une caserne de l’Aude, selon le Sdis 11.

La position du véhicule contre l’arbre par rapport à la route, l’absence de trace de freinage et un choc à près 100 km/h avaient rapidement intrigué les gendarmes de la compagnie de Lodève, intervenus avec les sapeurs-pompiers du Sdis 34. La découverte de la lettre et le témoignage de cette amie ont confirmé qu’il s’agissait d’une mort volontaire.

Une autopsie a été ordonnée par le parquet de Montpellier, qui a confié l’enquête aux gendarmes de la section de recherches de Montpellier.

C’est le troisième gendarme du groupement de l’Hérault à mettre fin à ses jours en vingt mois. L’émotion et la tristesse sont grandes dans les rangs des militaires du département.

15 Comments

  1. la hiérarchie est trop occupé a obeir aux ordres de nos gouvernants pour faire rentrer l’argent dans les caisses, que de s »occuper de la santé de nos soldats.

  2. La pression est dure à supporter, plus facile pour d’autre. Tous le monde ne réagit pas pareil. Il est peut être temps que les hauts responsables se pose les bonnes questions sur leur personnels. Sincères condoléances à tous ses collègues amis et famille.

  3. Quelle tristesse ! Quand le gouvernement prendra-t-il en compte le mal être des forces l’ordre mises à rude épreuve ?

  4. Tristesse …. un jeune de cet âge qui se suicide en laissant une lettre c’est grave.!
    Il devait avoir la pression au travail comme beaucoup de gendarmes qui font un métier de plus en plus stressant et dangereux. Si en plus la hiérarchie en rajoute un couche, voilà comment ça se termine pour les plus faibles psychologiquement… a méditer et réagissez vite car nos soldats sont en souffrance messieurs les hauts fonctionnaires d’etat!!!

  5. Mon filleul gendarme dans l Indre ct suicidé également il faut 18 mois.
    Avec son arme de service.
    Il n a pas laissé de lettre .
    Il n a jamais montré son mal être.
    Courage aux proches du militaire

  6. On sait tres bien qu’i y a de la pression dans ses domaine …gendarmerie, police et dans les grands groupes…
    Mais il ne faut pas toujours mettre ça sur le boulout… peut-être que c’est personne qui se suicide en d’autres soucis antérieur

  7. On sait tres bien qu’i y a de la pression dans ses domaine …gendarmerie, police et dans les grands groupes…
    Mais il ne faut pas toujours mettre ça sur le boulot.. peut-être que c’est personne qui se suicide on peut être d’autres soucis antérieur

  8. Quel drame ..23 ans pourtant Gendarme et suicide…
    C’est fou.
    Vue la photo je m’en était douter mais je n’aurais pas pensé a un Gendarme ni si jeune..
    Pourquoi??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *