Théâtre à Montpellier : graine d’acteurs grâce à la police nationale

Des acteurs en herbe du quartier de la Mosson-la Paillade, à Montpellier ont pu réaliser leur rêve : monter sur les planches, et ce grâce au Centre Loisirs Jeunes -CLJ- de la direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault -DDSP 34- et de la direction et des animateurs du théâtre Jean Vilar.

Cette année encore, les animateurs du CLJ ont, en effet reconduit l’atelier théâtre qui a débuté au mois d’octobre dernier pour s’achever avec la traditionnelle représentation de mai au théâtre Jean Vilar, en fin de semaine dernière.

Pas moins de huit jeunes du CLJ ont participé à l’atelier des mercredis et/ou samedis durant toute l’année et ont travaillé sur la pièce, Moustique de Fabien Arca.

Moustique est un petit garçon qui se pose plein de questions, dont celles-ci : Où étions nous sur la terre ? Pourquoi faut-il bien s’habiller pour un enterrement ? … Derrière des questions naïves, ce texte aborde des sujets de société plus sensibles et nous invite à plus de bienveillance et de tolérance envers l’autre.

Dix années de collaboration

« Au théâtre, on ne se déguise pas, on porte un costume, mais, cette année pourtant on va se déguiser, assumer le « masque ». Créer cette distance qui montre que nous jouons à, que nous ne nous jouons pas de, et ne sommes pas dupes de ce que nous donnons à voir et à entendre », analysent ces jeunes acteurs.

Pour cette dixième année de collaboration entre le Centre de Loisirs Jeunes -CLJ- de la police nationale Montpellier et le théâtre Jean Vilar, le CLJ a souhaité, en parallèle de la représentation, faire une exposition retraçant ces dix années de théâtre avec l’exposition des costumes et accessoires utilisés pour les spectacles, les reportages, les photos et les vidéos.

Intégration

« Dix années d’un atelier théâtre porté par les animateurs du CLJ dans le cadre de la « cour des arts », grâce au remarquable travail réalisé par Sébastien Portier, un intermittent du spectacle et comédien, intervenant au CLJ depuis le début. L’objectif de ce travail est de contribuer à aider les enfants des quartiers à développer la confiance en soi, à mieux interagir avec le monde qui les entoure et à transcender leurs émotions : par bien des aspects, le jeu théâtral permet à l’enfant de s’affirmer. Enfin, il permet une meilleure maîtrise de la langue française, outil indispensable à l’intégration », se félicitent les responsables du CLJ de la Mosson-la Paillade.

La salle était remplie de parents qui ont été conquis par cette représentation. Un public qui a salué la superbe prestation des enfants par un tonnerre d’applaudissements. Cette graine d’acteurs était aux anges.

Une pièce de théâtre jouée par huit jeunes grâce au CLJ. Photo DDSP 34.
Acteurs en herbe, policiers du CLJ et responsables du théâtre Jean Vilar. Photo DDSP 34.
Un public composé surtout des parents des acteurs conquis. Photo DDSP 34.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *