Cancer : Bertin Nahum et Quantum Surgical lèvent 6 M€

La nouvelle société créée par Bertin Nahum, Quantum Surgical, spécialisée dans la conception de solutions de nouvelle génération pour le traitement mini-invasif du cancer, vient d’effectuer une première levée de fonds de 6 M€ auprès d’Ally Bridge Group (ABG), groupe d’investissement mondial spécialisé dans les sciences de la vie.

Le créateur de MedTech ne doit pas en rester la. Dans nos colonnes, il y a quelques semaines, le célèbre patron montpelliérain expliquait pourquoi Quantum Surgical -30 salariés aujourd’hui, 50 en fin d’année-, qui développe une plateforme robotique nouvelle génération dans ses locaux du Millénaire (1 400 m2 à deux pas du BIC et de… MedTech) doit lever au final 50 M€ : « Dans un premier temps, nous effectuerons une levée de fonds qui se situera à 5-6 M€ pour financer la R&D et le développement de notre plateforme dont la mise sur le marché est prévue pour 2020 ou 2021… Ensuite, à plus long terme, il faudra trouver des financements encore plus importants pour s’imposer sur le marché mondial. Pour MedTech, il aurait fallu 50 M€ ».

ABG partenaire jusqu’à 50 M€

Faute d’investisseurs français de ce calibre, Bertin Nahum avait du se résoudre à vendre MedTech au groupe international Zimmer Biomet. « Je sais désormais comment faire pour assurer la croissance te le développement d’un groupe international », assure la patron de Quantum Surgical qui ne cache pas ses ambitions pour sa nouvelle société qui devrait trouver les capitaux auprès du même investisseur, ABG : « Après la vente de MedTech, il m’a fallut quelques mois pour rencontrer des médecins et des spécialistes et cibler un nouveau défi à relever… J’ai créé Quantum Surgical pour développer une plateforme numérique visant à soigner les cancers, et notamment le cancer du foie dont le développement est alarmant : c’est aujourd’hui le 2ème cancer le plus répandu dans le monde ».

Une alternative aux traitements actuels

Une pathologie soignée actuellement de trois façon : la chimio, la radiothérapie ou la chirurgie. « Grâce aux techniques mini-invasives, nous irons directement sur la tumeur avec une aiguille qui délivrera de l’énergie (chaude ou froide) pour la détruire. On s’attaque à cela avec notre future plateforme médicale destinée à être commercialisée dans le monde entier : proposer une véritable alternative aux traitements actuels », conclut Bertin Nahum qui n’exclut pas, dans ce projet, de travailler plus étroitement via MedTech avec le milieu hospitalier montpelliérain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *