Sète : légère fuite d’acide sur un site Seveso

Une vingtaine de sapeurs-pompiers du Sdis 34 des casernes de Sète et de Béziers, dont la cellule chimique sont engagés depuis 14h dans la société Saipol, installée au quai J., dans la zone portuaire, route des Quatre Chansons, à Sète, un site classé Seveso. Une légère fuite d’acide chlorhydrique a été détectée sur une citerne de 25 m3, d’un poids-lourd, qui est immobilisé au poste de déchargement.

Les pompiers s’emploient à colmater cette fuite. Le produit dangereux s’écoule au goutte à goutte, dans un bac de rétention. Il n’y a aucun danger externe au site.

La Saipol est spécialisée dans la fabrication d’huiles alimentaires et de biocarburant. Les sites français de production de biodiesel ne carburent plus. Ce constat alarmant a été dressé par les filiales spécialisées dans la production de biocarburant aux huiles végétales, la raison principale étant l’importation de biodiesel d’Argentine, vendu à un prix inférieur à la matière première. L’usine Saipol de Sète est affectée. Le site de l’usine Saipol de Sète est passé en activité partielle depuis le 1er février, une décision prise par Avril propriétaire du groupe Saipol, pour faire face à l’arrivée sur le marché français de biocarburant argentin, à base de soja, largement moins cher que le français.

Au niveau national, 230 des 600 employés de Saipol, sous l’égide du groupe Avril, leader européen des huiles végétales, sont directement menacés. Une centaine de salariés étaient affectés sur le site de Sète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *