Mystère près de Nîmes : une inconnue morte dans un fossé

Une inconnue a été retrouvée morte, ce dimanche en début d’après-midi, gisant dans un fossé en contrebas de la RD 999, dans la commune de Rodilhan, à la périphérie Est de Nîmes. C’est Objectif Gard qui révèle l’information, ce soir.

Le corps a été découvert par des cyclistes, qui ont aussitôt donné l’alerte. Ils ont été intrigués par une odeur pestilentielle qui remontait jusque sur la route. À l’arrivée des sapeurs-pompiers du Sdis 30 et d’un médecin du Samu 30, la victime était décédée, sans doute depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Elle était en décomposition assez avancée. Elle était habillée, mais ne possédait pas sur elle, ni pièces d’identités, ni carte bancaire, ni téléphone portable. À 18h, elle n’était toujours pas identifiée.

Autopsie

Un médecin légiste s’est rendu sur place pour un examen médico-légal sommaire, avant une autopsie qui devrait être pratiquée en urgence ce lundi à l’Institut médico-légal de Nîmes. Des traces de coups suspectes ont été retrouvées sur le cadavre, ce qui pourrait accréditer deux hypothèses : un accident avec délit de fuite -la jeune femme aurait été happée par un véhicule et projeté dans le fossé, peut-être dans la nuit, dont le chauffard a pris la fuite- ou un homicide volontaire : tuée, son corps aurait été transporté jusqu’en contrebas de la route.

La scène où a été retrouvé le cadavre a été gelée par les gendarmes de la cellule d’identification criminelle du groupement de gendarmerie du Gard, les militaires scientifiques en quête du moindre indice matériel, notamment d’éventuelles traces ADN.

Les gendarmes de la section de recherches de Nîmes et de la brigade de recherches de la compagnie de Nîmes sont chargés de l’enquête, sous l’autorité du procureur de la République de Nîmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *