Montpellier-Munich : on a testé pour vous la cité bavaroise

Au revoir Montpellier et « Guten Tag » l’Allemagne ! Grâce à la nouvelle connexion Volotea entre Montpellier et Munich, partir à la découverte de la Bavière n’a jamais été aussi tentant. En moins de deux heures de vol, vous goûterez en effet à un dépaysement absolu.  Authentique et attachée à ses traditions, la Bavière n’en a pourtant pas oublié d’être moderne. Musée BMW, Parc Olympique, église Saint-Pierre, Opéra, Maison de Louis II… Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. À découvrir d’urgence le temps d’un week-end prolongé ou de vacances au vert.

Les Allemands l’appellent le « plus grand village d’Allemagne » malgré ses 1,5 millions d’habitants. Il ne vous faudra pas marcher longtemps dans la ville pour ressentir à votre tour cette agréable sensation qu’ici, la marche du temps et l’urbanisme galopant n’ont rien enlevé à Munich de son charme pittoresque et de son atmosphère de grand village. Pistes cyclables, coulées vertes, nombreux parcs, ravissante rivière qui descend droit des Alpes (l’Isar), maisons d’époque, églises néo-classiques ou rococo, marchés de producteurs…

On se croit tout droit sorti d’une carte postale. Les figurants sont même de la partie puisque l’habit traditionnel fait partie du quotidien des Munichois. À la moindre occasion de célébrer un événements joyeux, triste ou solennel, hommes et femmes se parent de ces tenues que l’on imaginait pourtant rangées dans le placards depuis bien longtemps. Eh bien, pas du tout : dans les bons petits restaurants, dans les sympathiques brasseries authentiques, les serveurs(ses) vous ouvriront les bras chaleureusement, dans le plus pur respect de la tradition. 

Nos bonnes adresses

Trois adresses auront particulièrement retenu notre attention : primo, le Gaststatte Zum Brünnstein. Sans fioritures, mais tellement bon et si authentique. Ici, on ne vient pas pour la déco, c’est sûr, mais pour goûter à la plus pure tradition et à une ambiance familiale comme on est en droit de l’attendre lors d’un voyage en terre bavaroise. Ce restaurant est, en plus, assez peu connu des touristes, ce qui est une bonne chose.

On adore, aussi, le Wirtshaus Donisl (C’est le plus ancien restaurant de Munich, son ouverture remonte à 1715 !), où l’on vous servira une cuisine bavaroise authentique et des portions (trop) généreuses. La clientèle y est principalement locale, preuve que la maison maîtrise ses classiques et a su rester abordable malgré son excellent emplacement en centre-ville (Marienplatz) face à l’Hôtel de Ville.

Au Donisl, changement de look récent pour un style épuré et lumineux, autorisé par une grande verrière au plafond, ouverte l’été pour laisser passer la fraîcheur. Service en terrasse, au rez-de-chaussée ou en étage, selon vos envies.

Non loin de là, testez aussi le Spatenhause an der Oper et son élégante cuisine. Vous profiterez en bonus d’une vue splendide sur l’Opéra de Munich, dont on vous recommandera vivement la visite.

Le chef de la Spatenhause an der Oper est peut-être le seul de tout l’établissement à ne pas revêtir l’habit traditionnel. Mais son attachement à la bonne cuisine allemande se dévoilera dès lors que vous étudierez la carte de l’établissement, qu’il a concoctée avec un souci de simplicité et l’envie féroce de remettre au gout du jour des saveurs d’autrefois.

Contrastes et bucolisme

Chose très agréable à Munich, c’est que d’un quartier à l’autre, d’une visite d’église ou de musée à une virée en ville, à pied ou en vélo, vous rencontrerez un patrimoine riche, combinant passé et présent, conformisme et excentricité. Vous ne serez ainsi pas trop surpris en découvrant que l’on peut pratiquer le surf en ville et en extérieur, sur l’Eisbachwelle, une vague formée par la petit rivière traversant le « jardin anglais » de Munich, grand de 400 hectares. Le véritable poumon vert de la cité.

À deux pas de là, sur les coups de 19h, réservez impérativement une table au Goldene Bar at Haus der Kunst, le musée d’art moderne. C’est là que la jeunesse chic et branchée se réunit le soir dans une ambiance joyeuse. Bougies sur les tables, transats et chaises éparpillées…

On y vient pour siroter une bière sur les marches ou savourer à table la bonne cuisine. Prévoir 30 minutes d’attente en moyenne pour une place assise. Pas si grave, cela vous laissera le temps de nouer des liens avec le locaux, très accessibles et volontaires pour partager leurs bons plans.

Le lendemain, pour remplir vos valises des mets qui auront affolé vos papilles, rendez-vous au Viktualienmarkt, le plus grand marché alimentaire de Munich. Il existe depuis le début du 19e siècle et jouxte un grand jardin dit « jardin à bières »… Ca ne s’invente pas.

La bière est en effet de rigueur, est servie partout et se boit au litre pour accompagner bretzels, saucisses, poulets rôtis, jarrets de porc et autres spécialités… Au diable la diététique !

De jour comme de nuit, tentez l’expérience des Beer Gartens : bière au litre et repas sur le pouce à prix démocratiques. Ici, on oublie le « chacun sa chaise » et on partage un banc avec les locaux, meilleure astuce pour engager la conversation.

À voir / faire AB-SO-LU-MENT !

>> Siroter une bière dans LA brasserie de Munich : Hofbräuhaus. Sous son plafond surprenant et sa part d’histoire -on dit que c’est ici qu’Hitler a fondé son parti, au coin d’une table…- , on y déguste, dit-on, les meilleures bières et saucisses du pays.

Belle atmosphère au  Hofbrauhaus am Platzl.

>> S’émerveiller devant les splendeurs de l’Opéra de Munich, reconstruit deux fois après des incendies dévastateurs. Une merveille.

>> Rêver devant le colossal musée BMW et le tout aussi impressionnant Parc Olympique, au sein duquel une tour de 200m de haut, accessible facilement (7 euros) vous offrira un panorama à couper le souffle. Possibilité aussi de visiter l’aquarium, de louer une barque sur le lac…

>> Partir voir les châteaux de Bavière. Louez un véhicule et consacrez deux jours à la visite de ces trois merveilles: Neuschwanstein (panorama grandiose sur les Alpes bavaroises. C’est ici la belle au bois dormant !), Linderhof (une folie baroque surprenante ) ou encore Nymphenburg, résidence d’été de la famille des Wittelsbach.

Dernier conseil : bien que la ville soit très bien desservie par les métros, tramways et bus, le vélo est, ici, roi de la ville. Balades incroyables avec ou sans itinéraires et pistes cycles à foison. Le must pour goûter à la slow life bavaroise et revenir avec de jolies couleurs.

>>> Plus d’infos : deux vols par semaine de mai à octobre, le mardi et le vendredi.

www.montpellier.aeroport.fr

www.munich.travel/en-gb

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *