Montpellier : autopsie après un décès suspect à domicile

INFO MÉTROPOLITAIN. Un obstacle médico-légal a été dressé ce samedi en fin d’après-midi par le médecin intervenu avec les sapeurs-pompiers du Sdis 34, après une macabre découverte : un locataire présentant une raideur cadavérique, ce qui laisse supposer que son décès remonte à plusieurs semaines, voire plusieurs mois, dans une pièce de son appartement de la cité de l’Aiguelongue, sur la place Harriet Tubman, entre la maison médicale et la pharmacie.

Une autopsie qui a été ordonnée par le parquet de Montpellier et qui sera pratiquée la semaine prochaine à l’Institut médico-légal du CHU Lapeyronie, à Montpellier permettra d’établir la cause du décès, considéré comme suspect.

Les pompiers ont utilisé une échelle

Aucune précision n’a été fournie ce soir sur les raisons ayant poussé les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault à qualifier cette mort de suspecte. L’âge de la victime n’a pas été communiqué, non plus.

L’alerte a donnée à 17h20, ce samedi. La porte d’entrée étant verrouillée, les sapeurs-pompiers de Montpellier ont eu recours à une échelle pour pénétrer dans l’appartement situé au 1er étage. Une odeur pestilentielle se dégageait des lieux, dès l’entrée des pompiers, suivis des policiers de la Sécurité publique, puis d’un médecin légiste venu réaliser un examen sommaire du corps de cet homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *