MHB : l’appel de Vincent Gérard en faveur d’un arbitrage professionnel

Vincent Gérard n’a masqué sa déception à l’issue de la défaite à Saint-Raphaël (26-25). Bien conscient qu’elle allait leur coûter le titre, le gardien du MHB s’est exprimé au micro de BeIn Sports. Loin de se défausser, le président du syndicat des joueurs a exprimé sa colère à l’encontre de l’arbitrage français et lance un appel à Olivier Girault, élu récemment président de la Ligue Nationale de Handball.

« Il faut que l’on arrête de se foutre de la gueule du monde et que l’on arrête de croire que des mecs qui font 100 kilos et courent le 100 mètres en 11 secondes sont capables d’être arbitrés par des mecs de 50 ans qui ne sont pas professionnels. Il faut que l’on arrête de croire que la partie la plus importante du jeu, celle qui juge, soit la seule partie qui ne soit pas professionnelle dans notre handball », tonne Vincent Gérard, qui s’appuie sur différents faits qui ont émaillé le championnat et surtout sur son expérience internationale : « Je vais tous les week-ends en Ligue des Champions. Et quand on se fait arbitrer par un arbitre letton, je peux vous dire qu’il n’y a pas photo avec un arbitre français ».

Lettre ouverte

Dressant ce constat face aux enjeux, Vincent Gérard conclut en appelant les instances à se pencher sur la question : « Ce soir on n’a pas mérité de gagner et malheureusement peut être que l’on ne méritera pas d’être champion, mais je pense qu’il y a un vrai combat à mener. J’aimerais que l’on travaille un peu tous de concert, que les arbitres ne se sentent pas agressés quand on leur parle, que les arbitres viennent nous voir nous entraîner… Donc s’il vous plaît messieurs, un peu de sérieux, on se met au travail et on essaie de rendre ce sport encore plus beau que ce qu’il ne peut l’être ».

Des paroles franches qui témoignent de l’amour que porte Vincent Gérard à son sport. C’est dans ce sens que le gardien de Montpellier a publié ce matin une lettre ouverte sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *