ENR : avec Ternergie, investissez dans le solaire

La Région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- se distingue dans le financement participatif des sites de production d’énergie photovoltaïque. Alors qu’une campagne du montpelliérain Apex vient de s’achever, un autre acteur du secteur, Tenergie, lance la sienne.

Fondé en 2008 à Aix-en-Provence, Tenergie est un producteur indépendant d’énergie renouvelable gérant un parc de 600 centrales solaires et éoliennes (soit 250 GWh en 2017, ou l’équivalent de la consommation électrique moyenne de 50 000 foyers hors chauffage). Cette société de la région Sud -Provence-Alpes-Côte-d’Azur, PACA- lance six financements participatifs en région Occitanie pour l’installation de centrales solaires sur les toits de hangars ou de fermes.

Les départements concernés sont l’Aude, l’Aveyron, la Haute-Garonne, le Tarn-et-Garonne, le Gers et le Tarn. Ces centrales occitanes produiront 3,6 GWh par an, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle d’environ 732 foyers, hors chauffage. Elles permettront d’éviter l’émission de 305 tonnes de CO2 par an.

21 centrales en Occitanie

« Entre avril et juin, Tenergie lancera 7 opérations pour un total de 21 centrales solaires régionales et un objectif global de 260.000 € et une septième et dernière opération sera lancée prochainement pour une centrale située dans l’Hérault, détaille Pascal Pénicaud, directeur général de Tenergie en expliquant le choix du financement participatif sur la plateforme www.lendosphere.comCes opérations proposent aux citoyens d’investir dans des centrales solaires et favorisent l’investissement des riverains. Les citoyens peuvent investir à partir de 50 € avec un taux d’intérêt annuel fixé à 5,5%. Le prêt dure 4 ans, les prêteurs toucheront des intérêts tous les six mois et leur capital sera remboursé au bout des 4 ans ».

Des retombées directes

Selon les nouvelles règles fixées par l’Etat, ces campagnes de financement participatif sont réservées aux habitants des départements d’installation des centrales et des départements voisins : « Cette exclusivité territoriale favorise le recours à une épargne en circuit court et permet des retombées économiques directes pour les riverains des projets, précise Pascal Pénicaud, Ces opérations en Occitanie, qui associent directement les particuliers à la transition énergétique, s’intègrent dans l’ambition régionale de devenir la première région à énergie positive d’Europe ».

1 Comment

  1. Dire que cela permet d’éviter la production de 305 tonnes de Co2 est un raccourci qui laisserait supposer que l’énergie électrique est uniquement produite par des centrales thermiques, ce qui est faux.
    Combien de tonnes de co2 produites par les centrales thermiques quand l’éolien ou le photovoltaique ne fonctionnent pas…. Car ce n’est pas le nucléaire qui a la souplesse pour faire l’appoint.
    Remplacer le nucléaire par de l’éolien ou du photovoltaique augmente la production de CO2 (voir Allemagne, résultats 2017 en France)
    Combien de CO2 produit en amont de l’éolien et du photovoltaique, combien de pollution et destruction de l’environnement pour la production des terres rares, combien de pollution de l’environnement avec les sites abandonnés, les déchets de pales exportés en Afrique, le béton laissé en terre,…
    Que veut dire région à énergie positive: c’est un autre mensonge car il s’agit seulement d’un transfert des pollutions à d’autres régions, d’autres pays.
    Faisons un vrai bilan écologique incluant tout.
    trouvons d’autres solutions (SMR, hydraulien,… Et autres recherches en cours)
    Prenons le temps de réfléchir avant de générer du co2 et dilapider notre argent pour enrichir des financiers qui n’ont que faire de l’environnement, quoi qu’ils en disent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *