Canet : violente rixe, quatre blessés dont un grave

Une violente rixe a éclaté ce vendredi soir dans le village de Canet, près de Clermont-l’Hérault. Les sapeurs-pompiers du Sdis 34 et les gendarmes de la compagnie de Lodève ont rencontré de grandes difficultés pour séparer les nombreux protagonistes qui utilisaient notamment une barre de fer.

Les premiers pompiers arrivés sur les lieux pour porter secours ont été malmenés par des agresseurs impliqués dans cette rixe sur la voie publique, dont le mobile est pour l’heure inconnu. Cette rixe a opposé des voisins de la résidence du Moulin de Mr Charles, chemin des Lauriers roses, à la périphérie nord du centre-ville de Canet.

Un adolescent héliporté

Quatre blessés ont pu être secourus, un adolescent qui serait âgé de 16 ans qui a perdu connaissance et qui en état d’urgence absolue et une dame âgée, légèrement blessée. Âgée de 83 ans, elle présente des plaies à la tête et aux bras.

Une femme de 18 ans, légèrement blessée a également été hospitalisée. Une femme de 49 ans, légèrement atteinte, a été soignée sur place par un des médecins du Sdis 34 et a regagné son domicile. Elle va être convoquée à la gendarmerie.

Quinze sapeurs-pompiers sont mobilisés, ainsi qu’une équipe médicale. L’hélicoptère de la Sécurité civile de l’Hérault, le Dragon 34 est sur zone pour l’évacuation de l’adolescent au CHU Lapeyronie, à Montpellier. Il a été admis au département anesthésie réanimation. Le pronostic vital n’est pas engagé, il est hors de danger.

L’auteur interpellé

Selon nos informations, l’auteur présumé de ces violences volontaires âgé d’une quarantaine d’années a été neutralisé, non sans mal, par les gendarmes et se trouvait à 21h en garde à vue à la brigade de Clermont-l’Hérault. Cette arrestation a été confirmée à Métropolitain, à 21h15 ce soir, par une source proche de l’enquête. Le suspect à la barre de fer est soupçonné d’avoir frappé les voisins. Venu passer quelques jours chez sa mère, il était inconnu des services de gendarmerie jusqu’à ce soir.

Ce soir, le Sdis 34 tient à préciser que le nombre des victimes a pu être limité à quatre, grâce au sang-froid déployé par les pompiers et les gendarmes. L’enquête est supervisée par le procureur de la République de Montpellier.

>> Le point sur l’enquête ce samedi à 11h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *