Étang de Thau : ils pêchaient loups et dorades aux fusils harpon

Deux braconniers ont été « harponnés » dimanche matin par les gendarmes du groupement de l’Hérault qui étaient en mission de surveillance maritime sur l’étang de Thau. Les gendarmes de la brigade nautique ont, en effet surpris deux plaisanciers en action de chasse sous marine dans les tables ostréicoles de Marseillan, entre Sète et le Cap d’Agde. Ces zones sont strictement interdites à la pêche.

Les deux braconniers étaient parfaitement équipés :  les militaires qui les ont surpris en flagrant délit ont saisi le matériel, à savoir des fusils harpon et des palmes, ainsi que les 14 kilos de pêche, soit 12 loups et 19 dorades, destinés sans doute à un barbecue. Après avoir été entendus dans le cadre d’une procédure judiciaire, ils ont été remis en liberté, en attendant que le parquet de Béziers ne se prononce sur la suite à donner.

La gendarmerie mène régulièrement des opérations de surveillance dans cette zone, qui détient une richesse sous-marine exceptionnelle et dont l’équilibre doit être préservé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *