Montpellier-Carnon : un étudiant meurt d’une méningite à méningocoques

INFO MÉTROPOLITAIN. Selon nos informations, un étudiant âgé de 23 ans, inscrit dans une école de commerce de Montpellier est décédé d’une méningite à méningocoques foudroyante. Le décès remonte à jeudi au CHU Lapeyronie, à Montpellier, après que l’étudiant a été découvert sans vie au domicile de son père, en limite des stations balnéaires de Palavas-les-Flots et de Carnon, dans cette dernière commune qui dépend de Mauguio.

Le procureur de la République de Montpellier avait ordonné une autopsie -qui sera pratiquée ce lundi-, ainsi que des examens médico-légaux et biologiques par prélèvements, qui ont officiellement détecté la cause de la mort : une méningite à ménincocoques foudroyante. Selon nos informations, les résultats des analyses des prélèvements sanguins sont parvenus ce samedi au CHU de Montpellier et ont été portés à la connaissance de l’Agence régionale de santé -ARS- de la région Occitanie.

Il avait séjourné en Chine

Des recherches vont être entreprises rapidement dans l’entourage du jeune homme pour identifier tous ceux qui ont été en contact avec lui ces dernières semaines. Selon nos informations, mercredi soir, le jeune homme avait indiqué à son père qu’il avait froid et qu’il avait de violentes douleurs à la tête. Il avait avalé un doliprane pour calmer les douleurs et s’était endormi.

Jeudi matin, en allant le réveiller, le père de l’étudiant l’a trouvé mort dans son lit. Selon une source proche de l’enquête, le jeune homme avait passé six jours en Chine il y a deux mois.

Une infection bactérienne

La méningite à méningocoques est une infection bactérienne grave causée principalement par la bactérie Neisseria Meningitis : sérogroupe A, B, C, W et Y. Elle est caractérisée par une inflammation des méninges, des membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière.

Il s’agit d’une pathologie rare en France, qui touche principalement les enfants et les jeunes adultes de moins de 24 ans, mais dont le pronostic vital peut être fatal : 10% des cas, selon des statistiques nationales.

Les symptômes communs de la méningite virale ou bactérienne sont une fièvre, des maux de tête violents, une raideur dans la nuque, des vomissements, une limitation de l’élévation des membres inférieurs (signe de Kernig) et une flexion involontaire des membres inférieurs à la flexion forcée de la nuque.

2 Comments

  1. Il existe un vaccin, disponible en France, une injection, sans rappel, protecteur contre le serotype C. Pas le serotype le plus fréquent en France, malheureusement, et dont certains antivax gémiront encore qu’il ne faut pas enrichir bigpharma… mais mes trois ados sont protégés, pour le reste, demandez aux familles des victimes. Sincères condoléances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *