MHB : Aymen Toumi mis à pied à titre conservatoire pour des soupçons de paris sportifs

Une nouvelle affaire de paris sportifs pour le MHB mais qui, heureusement, n’aura pas le même impact sur le club que la triste affaire de 2012. L’ailier tunisien Aymen Toumi aurait été pris la main dans le sac par l’Autorité de régulation des jeux en ligne qui a ensuite alerté la Fédération Française de Handball.

Le MHB, qui a reçu une notification par la Ligue Nationale de Handball vendredi dernier, a décidé la mise à pied du joueur à titre conservatoire. Le club de Chambéry avait pris, il y a quelques jours, la même décision, pour les mêmes motifs, à l’encontre de son arrière tunisien Amine Bannour. Les deux joueurs s’expliqueront devant la commission de discipline lundi 30 avril.

Pas de paris truqués

Le co-président Serge Granger a reçu Aymen Toumi samedi afin de lui expliquer sa mise à pied à titre conservatoire. Le club, qui indique ne pas faire de commentaire avant les conclusions de la dite commission de discipline, pourrait aller jusqu’à rompre son contrat avec le joueur.

Les paris sportifs sont en effet totalement interdits pour les joueurs professionnels. Serge Granger indique toutefois à Midi Libre aujourd’hui qu’ « il n’est pas question de paris truqués. Personne n’a été perturbé ». Et l’avocat d’Aymen Toumi précise chez nos confrères qu’il conteste « avoir pris des paris sportifs sur sa discipline ».

À quelques jours de son quart de finale retour de Ligue des Champions face à Flensburg, le MHB se serait bien passé de ce dossier à gérer. À la commission de discipline d’apporter maintenant les éclaircissements nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *