Assassinat du médecin de Montferrier-sur-Lez : du CHU à la prison

L’agent d’assurance de 56 ans soupçonné d’avoir assassiné de 25 coups de couteau le médecin de Montferrier-sur-Lez, âgé de 52 ans, la semaine dernière a été mis en examen ce mardi soir pour assassinat par un juge d’instruction de Montpellier et incarcéré dans l’unité médicale spécialisée d’une prison de la région de Toulouse, en Haute-Garonne.

Cet agent d’assurance de 56 ans qui est soupçonné d’avoir assassiné la semaine dernière le médecin de 52 ans, égorgé dans le jardin de sa propriété dans le quartier de la Lironde, à Montferrier-sur-Lez, avait été placé en garde à vue dimanche en fin d’après-midi dans sa chambre du CHU Lapeyronie, à Montpellier, où il se remettait de sa tentative de suicide, comme Métropolitain l’a révélé.

L’assassin présumé avait longuement entendu par les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Castelnau-le-Lez, après une autorisation médicale de l’équipe chirurgicale. Après avoir tué le médecin, le quinquagénaire s’était ouvert le ventre avec le couteau, avant de grimper dans sa voiture et de se rendre devant la brigade de gendarmerie de Clapiers-Jacou, où il avait été secouru, dans un état grave. Il avait été hospitalisé au CHU Lapeyronie, où il a été opéré.

Déféré ce mardi au parquet

C’est là qu’il a répondu aux questions des gendarmes qui veulent cerner le mobile. L’ex-concubine de la victime est devenue sa compagne. Il n’est pas exclu que le médecin ait pu la relancer, voire la harceler, pour qu’elle revienne vivre à Montferrier-sur-Lez. La compagne de l’agent d’assurance avait été interrogée par les enquêteurs, samedi et dimanche. Rien n’a filtré sur le contenu des auditions.

L’assassin présumé a été déféré ce mardi au parquet de Montpellier, puis devant le juge d’instruction pour sa mise en examen pour assassinat, c’est à dire homicide volontaire avec préméditation, avec un mandat de dépôt, requis par le procureur de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *